Home A la Une Mauritanie-Sénégal : 350 millions d’euros pour la construction du terminal gazier...

Mauritanie-Sénégal : 350 millions d’euros pour la construction du terminal gazier de Grand Tortue

La société française Eiffage en partenariat avec SAIPEM, filiale italienne ENI, ont gagné l’appel d’offre pour  la construction  du terminal gazier, Grand Tortue/Ahmédine, situé à 125 kilomètres au large des côtes de la Mauritanie et du Sénégal.

Dans un communiqué  parvenu à la presse, mercredi  27 février,  Eiffage a fait savoir que British Petroleum, BP, actionnaire majoritaire dans ce bloc,   (61%)  lui a confié ses travaux pour un coût de 350 millions d’euros.

Selon la même source,  le groupe Eiffage /SAIPEM se chargera de réaliser  des installations d’accostage pour le complexe flottant.

« Cette infrastructure  abritera  la production de gaz liquefié .Elle sera  constituée d’un brise-lame, de 21 caissons en béton de 16500 tonnes chacun, chargé de protéger les installations », a noté le document.

Et de préciser,  « ces caissons seront  construits  par Eiffage à Dakar (Sénégal) .Et les  2,5 millions de tonnes de matériaux de carrière nécessaires au terrassement sous-marin viendront de la  Mauritanie ».

En décembre dernier, la Mauritanie et le Sénégal, ont  finalisé, l’accord de coopération relative à l’exploitation  commune du gisement gazier.

Selon les termes de cette convention, les deux pays vont  supporter de manière équitable (50-50), les charges d’exploitations.

Cette décision arrive dans un contexte où  le géant français Total a déjà montré son intention de céder 10% de ses parts sur ce site où les réserves sont estimées à 450 milliards de m³.

Rappelons  que les  installations pour l’exploitation du complexe seront situées sur l’océan, à 8 kilomètres des côtes sénégalo-mauritaniennes pour un investissement   estimé à 10 milliards de dollars.

Ibrahima Junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here