Home A la Une Nouakchott : des activistes manifestent contre l’insécurité

Nouakchott : des activistes manifestent contre l’insécurité

Des activistes ont observé, lundi 18 février,  un sit-in devant  les locaux de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour  demander  le renforcement de la sécurité à Nouakchott.

Cette revendication fait suite à l’assassinat d’un jeune mauritanien, gérant  d’une société de transfert d’argent  dans le quartier périphérique de Dar Naïm (Nouakchott), le  jeudi dernier.

Les protestataires ont fait savoir que les citoyens sont souvent victimes de vols, d’agressions, de viols …

Les manifestants ont également  dénoncé  le laxisme de la DGSN et leur manque d’engagement  pour  garantir la sécurité des citoyens mauritaniens.

Selon des sources sécuritaires, la victime  a été froidement  tué  (corps décapité) par  une  bande d’agresseurs qui ont également emporté  un montant de 1,5 million anciennes ouguiyas.

Pour l’instant, l’enquête suit son cours.  Les services de sécurités ont  promis de sillonner  toutes les grandes artères de la ville  pour  arrêter  les assassins.

Depuis quelques années, l’insécurité  est devenue un véritable fléau dans les quartiers périphériques de Nouakchott (Toujounine, El Min,  kebba…).

La ville de Nouakchott qui comptait à peine 500 mille personnes  dans les années 60, est  devenue une grande agglomération avec une population  avoisinant  les 1,5 millions habitants.

Et du coup,  les bidonvilles  se développent  et  l’insécurité gagne de plus en plus de terrain avec  des fléaux tels que,  le banditisme,  la prostitution, la mendicité, le trafic de drogue…

Ibrahima Junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here