Home A la Une Mauritanie : les acteurs économiques se penchent sur les ODD

Mauritanie : les acteurs économiques se penchent sur les ODD

Les  agents du ministère de l’économie et des finances  ainsi que les  responsables  du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), se sont  concertés sur  la revue nationale volontaire des objectifs du Développement Durable (ODD).

Au cours d’un atelier, organisé, mercredi 6 février à Nouakchott, les acteurs ont fait l’état des lieux dudit programme qui  entre en droite ligne avec  la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP).

L’objectif principal de cette initiative  est d’informer et d’impliquer davantage  les acteurs de la mise en œuvre  des ODD.

Ainsi à la fin des travaux  un rapport relevant, les défis, les étapes franchies et les lacunes et partage d’expérience du pays, sera  présenté aux Nations Unies en juillet 2019 au cours d’une réunion de haut niveau.

À cette occasion, le ministre de l’économie et des finances, Mokhtar Ould Diaye a  indiqué que « la Mauritanie  est en train de faire des progrès remarquables sur la voie de la réalisation de tous les objectifs de développement durable grâce aux programmes gouvernementaux exécutés au cours des dix dernières années ».

Et d’ajouter, « la Mauritanie a  dans cette perspective, offert un cadre qui consacre le pluralisme, préserve la liberté et encourage l’émergence d’un tissu associatif riche qui entend jouer son rôle dans la vie publique en plus d’un cadre institutionnel qui protège l’initiative privée et encourage le développement associatif ».

Pour sa part, le  représentant- résident du PNUD, José Levy, a salué les programmes de développement de la Mauritanie, qui sont en phase avec  l’agenda des ODD.

Selon le rapport onusien de  World Poverty Clock, la Mauritanie est dans le lot des pays africains qui sont en bonne voie de réaliser les ODD des nations unis à l’horizon 2030.

L’extrême pauvreté a reculé d’environ  9 points  en  2014  (25,9 %  en 2014 contre  16,6 % en 2008).Et ce fléau devrait être éradiqué avec la mise en œuvre de la  SCAPP, a noté le document

Ibrahima Junior Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here