Home A la Une Mauritanie: de quoi l’Alliance Electorale de l’Opposition Démocratique (AEOD) est-il le nom?

Mauritanie: de quoi l’Alliance Electorale de l’Opposition Démocratique (AEOD) est-il le nom?

A première vue, une Alliance Electorale de l’Opposition Démocratique (AEOD) peu représentative de toute la Mauritanie.

En Mauritanie, le camouflage fait lieu de position de principe. L’Alliance Electorale de l’Opposition Démocratique (AEOD) porte bien son nom. Il s’agit d’une agrégation de différents partis politiques qui ne partagent ni la même vision de la Mauritanie structurelle, encore moins les mêmes conclusions de la Mauritanie conjoncturelle.

L’AEOD est une alliance électorale, née pour un but court-termiste bien défini et qui porte en elle-même ses limites: comment se lancer en politique sans projet de société? Si celui-ci existe, pourquoi ne pas l’exhiber à la face des mauritaniens? Se réunir pour défendre la constitution constitue une noble cause. Faudrait-il encore, que ces politiciens au long cours, qui instrumentalisent les syndicats et la société civile, usent du même zèle pour revendiquer l’égalité des chances et l’égal accès des mauritaniens dans la fonction publique, l’armée et les postes représentatifs.
Or, c’est un secret de polichinelle, ces partis ont toujours fait défaut dans les grands moments de l’histoire: affaire Mekhaitir, commémoration des 28 pendus à Inal, marche sur le parlement pour exiger l’abrogation de l’amnistie accordée aux génocidaires, etc. Alors, qu’elle est l’utilité d’une alliance aussi vaste si celle-ci évite les questions qui fâchent et ne s’intéresse qu’à la prise de pouvoir. Que gagnerait les exclus à voir un autre calife à la place du calife si celui-ci semble épouser les thèses de son prédécesseur et, parfois même, le dépasser dans la discrimination (cette photo de l’opposition est éloquente, ne montrant qu’une seule face de la Mauritanie) ?

D’aucuns parmi les observateurs avisés disent que c’est une alliance apolitique qui évite de se prononcer sur les grandes questions qui agitent la Mauritanie, à savoir l’esclavage, le racisme et la marginalisation des communautés et des langues. Les figures qui incarnent ce regroupement ont toujours été à reculons sur la question nationale là où un Birame Dah Ould Abeid (ennemi commun du pouvoir et de l’AEOD) a, à son corps défendant, défendu sa vision jusqu’à la prison et exprimé ses points de vue à travers des marches et des initiatives concrètes.

En fait, l’AEOD et le pouvoir constituent la face cachée d’une même Mauritanie extraordinairement muette sur les discriminations qui ont atteint un niveau scandaleux. Cet OVNI politique ou apolitique (c’est selon) est fabriqué pour faire barrage à la vraie alternative d’une Mauritanie plurielle, arabe et noire, inclusive et juste, forte dans ses diversités et réconciliée avec elle-même. L’AEOD et l’UPR font corps et luttent pour une seule chose: le pouvoir pour le pouvoir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here