Mauritanie : les autorités locales se penchent sur la décentralisation

Mauritanie : les autorités locales se penchent sur la décentralisation

0

Assurer  un développement  local, instaurer une gestion collégiale des ressources, mieux intégrer les populations locales à la sphère de décision. Tels sont les motifs qui  ont poussé  les autorités locales à organiser , lundi 19 mars, à Nouakchott, un atelier sur la Stratégie Nationale de Décentralisation et de Développement Local.

Une initiative qui entre dans le cadre de la mise en œuvre des axes stratégiques pour la déclaration de la politique de décentralisation et de développement local approuvée par le gouvernement en 2010.

Ainsi, les  acteurs locaux  ont eu à échanger  sur  un certain nombre de questions relatives au développement  local  et de la décentralisation mais  également  les voies et moyens de les renforcer davantage.

Ce programme arrive dans un contexte où  le gouvernement  a déjà  adopté, en début janvier 2018, la création de 6 conseils régionaux, définie par la nouvelle constitution.

Un projet qui a pour objectif  majeur de créer des pouvoirs régionaux afin d’instaurer  une gestion administrative beaucoup plus efficace, capable d’accélérer le processus de développement local du pays.

A cette occasion, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Ahmedou Ould Abdallah a indiqué que cette rencontre   posera  les jalons qui permettront d’accélérer  le processus de décentralisation.

Et d’ajouter que, « l’élaboration de cette stratégie reposera sur une approche participative globale, impliquant tous les acteurs de la décentralisation pour atteindre le but du développement local par l’organisation dans les prochaines semaines d’ateliers dans les wilayas de l’intérieur du pays, avec la participation de tous les acteurs concernés ».

De son côté Mme El Alia Bint Menkouss, première vice-présidente de l’Association des Maires mauritaniens  a souligné que  les autorités municipales sont prêts à collaborer  avec les pouvoirs publics  pour  réussir le pari de la décentralisation.

Elle a également indiqué  que les mairies vont contribuer aux réformes en cours avec le soutien des partenaires techniques et financiers.

Ibrahima Junior  Dia

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE