Mauritanie : va-t-on vers un scénario à la Poutine-Medvedev ?

Mauritanie : va-t-on vers un scénario à la Poutine-Medvedev ?

0

Le  troisième mandat du président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz  n’en finit  toujours pas de défrayer la chronique.

Après sa sortie  sur  cette question, mardi 20 novembre à Oualata (sud du pays) lors de la 8e édition du Festival des villes anciennes, les démons de la division semblent surgir.

Malgré  sa  n-ième déclaration de respecter la constitution, une zone d’ombre a subsisté.

Le président a laissé entendre qu’il va se présenter pour un troisième mandat dans le futur.

Selon ses dires, « Je vais continuer à m’engager pour la Mauritanie, je reste en Mauritanie et je continuerai à faire de la politique. Je suis là et je ne quitte pas le pays. Je continuerai sur la même voie ».

Et d’ajouter, « Dès que la Constitution me permettra de me représenter, je le ferai. Donc, si je ne peux pas me représenter au 3ème mandat, je peux me représenter après. La Constitution ne m’empêche pas de me représenter après».

Des propos qui n’ont pas laissé indifférents certains analystes. Ces pronostiqueurs  sont convaincus que le raïs  prépare un coup de forcing à la manière du président Russe, Vladimir Poutine (scénario à la Poutine-Medvedev).

Dans ce jeu de dupes,  Aziz  deviendrait le premier ministre d’un président qu’il aurait déjà choisi.

Des arguments qui tiennent la route d’autant plus que son parti,  l’Union Pour la République(UPR) détient la majorité absolue de l’appareil gouvernementale du pays  (assemblée nationale, mairies, conseils régionaux…).

Ce qui est sûre,   Aziz fait face à des pressions exercées par  des  hommes tapis dans l’ombre qui sont prêts à tout pour se maintenir au pouvoir et  préserver leurs intérêts.

Maintenant que  Ould Aziz a effectué  son dernier coup de poker dans ce jeu politique, reste à savoir qui sera  son  dauphin.

Le congrès de l’Union pour la République, en décembre prochain, nous édifiera sans doute sur  cette question, qui préoccupe tant les observateurs de la scène politique.

Wait and see

Ibrahima Junior Dia 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE