Mourabitounes: attention au syndrôme bulgare

Mourabitounes: attention au syndrôme bulgare

0

Plus que 90 minutes pour permettre à la Mauritanie de se hisser dans une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les Mourabitoune qui ont renversé la vapeur face à l’Angola n’ont qu’à gagner le Botswana pour faire partie des 24 nations qui défendront leurs couleurs en 2019 au Cameroun.

Un seul but pourrait suffire à condition bien sûr de ne pas en encaisser. Les amateurs de football vous le diront, les Mourabitounes se trouvent dans la même configuration qu’une certaine France de Jean Pierre Papin et de David Ginola face à la Bulgarie de Hristo Stoikov et de Kostadinov.
C’était un certain 17 novembre 1993. De ce match, les Bleus retiendront la dernière minute et le coup de foudre propulsé dans leur camp par l’attaquant bulgare. Les Mourabitounes sont donc avertis. Tout péché d’orgueil pourrait se payer cash.
Le Botswana n’est pas aussi modeste que cela, ayant contraint le Burkina Faso au match nul sur leur dernier match. La victoire ne se joue pas sur le papier ou les pronostics mais sur le terrain, à onze contre onze. Ce jour là, seule la victoire sera belle.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE