Boghé-législatives : les Généraux contre les ministres, encore et toujours

Boghé-législatives : les Généraux contre les ministres, encore et toujours

0

Le bras de fer entre d’un côté, le ministre de la Défense, Diallo Mamadou Bathia et son homologue Khadijettou Mint M’Bareck FALL, figure montante de Doubango et, de l’autre, les Généraux, ont marqué la campagne de réimplantation de l’UPR au pouvoir et déteint sur le premier tour des législatives, municipales et régionales. L’UPR arrivera-t-elle à surmonter ces divisions avant un second tour de tous les superlatifs?

Les deux camps ont neutralisé l’Union pour la République (UPR) contrainte désormais à un deuxième tour risqué pour les municipales. Chacune des forces en présence voulait marquer son territoire. Les Généraux Dia Adama Oumar et Ndiaga Dieng et le fédéral Ndiaye Daouda parviendront-ils à éviter une défaite aux portées incalculables.

De mémoire de Boghéen, on n’avait jamais vu un tel suspens. En dépit de sa fracture béante, l’Union pour la République (UPR) semble avoir misé sur le bon cheval. Le choix de Bâ Adama Moussa pour la municipalité a permis en effet de sauver les meubles. D’aucuns estiment que si le même Bâ Adama Moussa s’était présenté en indépendant, il aurait pu passer les 50% sans coup férir. Obligé à sortir le grand jeu pour un deuxième tour de tous les dangers face à une jeunesse de l’AJD-MR déchaînée, l’ancien maire de Boghé le sait, en politique, seule la victoire est belle.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE