Mauritanie: que choisir entre l’UPR et les islamistes?

Mauritanie: que choisir entre l’UPR et les islamistes?

0

Le deuxième tour des législatives, municipales et régionales aura lieu le 15 septembre. Les mauritaniens auront un seul choix à faire dans plusieurs circonscriptions: opter pour l’Union pour la république (UPR) parti au pouvoir, ou, à défaut, se jeter sans confession dans les bras de Tawassoul, un parti qui se présente sous les oripeaux de l’islamisme modéré. Entre UPR et Tawassoul, n’est-ce pas bonnet blanc et blanc bonnet?

Beaucoup de leaders de l’opposition appellent à voter pour les islamistes dans une logique du “tout sauf UPR” qui ne résiste pas à l’analyse. Dans le fond, l’UPR et Tawassoul sont tous deux assez proches sur les grandes questions de société mais divergentes sur les références idéologiques. Les deux formations ont approuvé les amendements touchant à la loi sur l’apostasie et ont soutenus, directement ou indirectement, les foules qui défilaient il y a quelques mois pour réclamer la tête du jeune forgeron accusé de blasphème et soustrait de nos regards pour “sa propre sécurité” ainsi que l’a déclaré le premier magistrat de Mauritanie à travers les ondes d’un média international.

Sur la question sensible des langues nationales, l’UPR incarne, semble-t-il, une ligne proche des nationalistes arabes. En tout cas, peu de réformes ont concerné ces langues, partie intégrante de la culture mauritanienne, sous le magistère du président Aziz. Quant à Tawassoul, qui compte certes beaucoup de candidats représentatifs des diversités mauritaniennes, il reste un ex-allié du parti baath de Syrie et un allié proclamé d’Erdogan en Turquie. Ce qui ne l’empêche pas de flirter avec l’AJD-MR d’Ibrahima Sarr.

La différence entre les deux formations porte plus sur la perception que la réalité. L’UPR est un parti administratif, presque apolitique, qui rassemble à s’y méprendre au parti du président Sissi d”Egypte. Tenant de l’ultra-sécuritaire et d’une alliance avec les grandes puissances (USA, France), ce parti s’inscrit dans le cercle de ce qu’on appellerait pompeusement “le monde libre” par opposition à l’obscurantisme qu’incarnerait les islamistes dits modérés. Mais c’est aux mauritaniens d’en juger.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE