Mauritanie: 5000 candidats à la députation

Mauritanie: 5000 candidats à la députation

0
Le président Mohamed Abdel Aziz .

Quelque 502 listes aux couleurs de 98 partis et 5 000 candidats à la députation et 1,4 million électeurs.
Ces élections en Mauritanie sont marquées par un certain apolitisme. A quelques exceptions près, les batailles sont bien individuelles et non idéologiques ou programmatiques. D’où les mariages contre-nature entre l’IRA et le parti Sawab, un peu comme si l’extrême droite de Marine Lepen convolait en juste noce avec la France des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon.

Il y a aussi, dans le registre du mariage entre la carpe et le lapin, les noces entre les progressistes de l’AJD-MR et les islamistes modérés Tawassoul qui ne sont pas sans rappeler les mêmes alliances vues en Tunisie et au Maroc. Pour sa part, l’UPR au pouvoir était dans une posture de conservation de pouvoir.
Au delà des joutes, l’enjeu est de réaliser un score fleuve capable de faire sauter le verrou du troisième mandat. Arrivé au pouvoir en 2008 suite à un coup d’Etat, élu démocratiquement en 2009 puis reconduit en 2014, le président Mohamed Abdel Aziz 61 ans, a, à plusieurs reprises, indiqué qu’il respecterait la constitution en ne se représentant pas au terme de son deuxième et dernier mandat qui arrive à échéance en 2019. Des certitudes atténuées par les attitudes de quelques uns de ses partisans qui estiment que le Raïs a droit à un troisième mandat, voire à un quatrième.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE