Boghé, ses particularités et ses rivalités politiques

Boghé, ses particularités et ses rivalités politiques

0

A Boghé, la  population aura du mal cette année à élire son maire, ses députés et conseillers régionaux. Cette année tous les grands et petits partis politiques se sont donnés rendez-vous pour séduire  les électeurs.

 Au menu. quatorze candidats pour la mairie et plus de 30 candidats pour la députation. Mais la vraie compétition sera celle des élections municipales. Elle se jouera entre l’UPR,  parti au pouvoir, qui a misé cette fois ci sur Bâ Adama Moussa, ancien maire de l’opposition (UFP) nouvellement copté par le pouvoir.

L’ l’AJD-MR d’Ibrahima Moctar Sarr, aligne quant à lui Tijani BA, candidat de la jeunesse, qui, lors des dernières élections,  était allé au deuxième tour.

L’UDP de Mint Moukhnass a choisi BA Mohamed Taha, ancien directeur du Lycée de Boghé et l’UFP a misé sur Ndiaye Djibril, un candidat pour la première fois venu hors de Boghé Dow, et qui, par n’importe quel moyen veut reprendre la mairie aux mains de l’UPR.

Nous avons fait un tour et interrogé  certaines personnalités politiques de la ville pour avoir une idée sur les favoris. Les quatre profils graduellement potentiels nous laissent dire qu’un deuxième tour est naturellement inévitable. Il opposera probablement l’UPR de BA Adama Moussa à Ndiaye Djibril de l’UFP.

Une bataille rude et dont la victoire ne dépendra que des alliances historiques déjà tissées. La nouvelle architecture politique de Boghé laisse croire qu’au sein même de certains partis, par faute de bon casting pour le choix du candidats, il  y aura des militants qui risqueraient de voter pour d’autres partis.

C’est le cas de l’UPR dans sa députation  arrachée  à la dernière minute à l’homme fort de Thialgou, Yall Zakaria, et octroyée à un candidat du clan des généraux. C’est aussi le cas de l’AJD-MR lequel,  dans sa course pour la mairie, voulait aligner le jeune populaire Ablaye Déffa de Touldé avant de se rétracter à la dernière minute en faveur de  Tijani BA, le jugé plus potentiel.

Pour sûr, les élections de cette année nous réservent beaucoup de surprises.

Pour la plus part des Boghéens, l’essentiel est que ces candidats aient avant tout la priorité de sortir la ville de sa misère.  Qu’ils redonnent  à la ville de Boghé son véritable image de pourvoyeur de cadres et d’officiers supérieurs au niveau national. Voeux pieux, dites-vous !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE