Mauritanie : 125 millions d’ouguiyas pour le projet d’approvisionnement ...

Mauritanie : 125 millions d’ouguiyas pour le projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Kiffa

0

Le coût du  projet d’approvisionnement  en eau potable  du champ de Negatt, situé à 25 kilomètres à l’Ouest de Kiffa, devrait atteindre  un montant de 25 millions d’ouguiyas (MRU). Les travaux s’achèveront  vers  le mois de janvier 2019 (6 mois).

Ces informations ont été  fournies par les techniciens du projet  lors de la pose de la première pierre  de cet ouvrage, effectuée , mercredi  15 août, dans cette localité   par le président mauritanien, Mouhamed Ould Abdel Aziz.

Ainsi, la réalisation du projet permettra  une augmentation de la consommation en eau potable dans cette ville de 188,43%, soit  1245  à 3600 tonnes d’eau  par jour.

La fiche technique renseigne également que, « les travaux ont débuté dans le projet partant des 16 forages se trouvant dans la localité de Negatt avec une capacité de production de 150 m3 par /h ».

« Elles seront raccordées à une station de traitement, l’eau devant ensuite être pompée dans un château d’eau, d’une capacité de 200 m³ avant la distribution à travers les réseaux d’adduction dans la ville », ont révélé les maîtres d’ouvrages.

Par ailleurs, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M.Yahya Ould Abd Dayem qui a assisté  à ce coup d’envoi  s’est  aventuré à dévoiler  les statistiques de l’eau dans cette zone.

Le ministre a indiqué que, « 1100 réseaux et 650 puits équipés au profit de 1200000 habitants ont été réalisés faisant passer la couverture en eau potable de 44% en 2008 à 70% en 2018 ».

Et d’ajouter, «  qu’au cours de la même période, la couverture dans le domaine de l’assainissement est passée de 20% à 65% ».

Ould Abd Dayem a également fait savoir que ce projet permettra de résorber le déficit  en eau dans cette région  avec une augmentation de la production de 2400 m³/J.

Rappelons que le gouvernement mauritanien  s’est fixé comme objectif  cette année  de fournir  près  de 80% de la population  du liquide précieux  avec  l’achèvement de 947 réseaux d’adduction d’eau dans le pays.

Ibrahima Junior Dia

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE