Mauritanie : arrestation de Biram Dah Abeid sur fonds de machination...

Mauritanie : arrestation de Biram Dah Abeid sur fonds de machination politique

0

A quelques semaines des échéances électorales (municipales, législatives et régionales), l’arrestation de Biram Dah Abeid  a été largement interprétée par  la classe politique.

Certains politiciens, les  ONG de défenses de droits humains, la société civile sont unanimes, la détention de Biram Dah Abeid  ne relève que d’une machination politique. Celle-ci vise uniquement à éliminer  un adversaire politique, devenu redoutable.

À cet effet, les avocats  de Biram, Me William BOURDON et Me Georges-Henri BEAUTHIER  sont  monté au créneau  pour  dire non aux dérives du régime du président, Mohammed Abdel Aziz.

Dans un communiqué, publié, mercredi 08 août, les hommes aux robes noirs ont  dénoncé  l’acharnement  envers leur client depuis des années. Et cela dans le but de nuire un sérieux prétendant au fauteuil présidentiel.

Selon la même source , « les avocats  ont  indiqué que plus personne ne peut être dupe du cynisme avec lequel le Président AZIZ a instrumentalisé la lutte contre le terrorisme pour obtenir et plus encore « acheter » auprès de la communauté internationale et notamment de la France, une forme de complaisance qui est devenue aujourd’hui un silence coupable ».

Sur  la base de ce constat, les défenseurs de Biram  ont  interpellé la communauté internationale sur ce qui  se passe en Mauritanie. Un pays où les autorités s’appuient sur l’appareil judiciaire pour liquider certains adversaires politiques.

En guise d’exemple,  ils ont évoqué  le cas du Sénateur Ould GHADDE, détenu en prison depuis plus d’un an.

Ainsi, les avocats ont exhorté à l’ensemble des décideurs de la Communauté internationale en France, à Bruxelles et ailleurs à faire pression sur le régime de Aziz  afin qu’il libère et sans condition BIRAM DAH ABEID.

« ce  dernier  doit recouvrer une totale liberté d’action, mais aussi d’aller et venir, y compris de se présenter aux prochaines élections » a noté le document.

A noter  que  Biram a été  arrêté  suite à une plainte d’un journaliste  pour « injures ».

Rappelons que BIRAM DAH ABEID, Président de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) est l’un des personnages les plus respectés de la société civile mauritanienne, africaine et internationale.

En 2013, il a reçu le prix de l’ONU pour  les droits de l’homme. Lors des élections présidentielles 2014,  Ould Abeid, s’est classé à la deuxième place avec  8,67% des suffrages.

Ibrahima Junior Dia

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE