Présidentielles 2019 : les faucons déterrent la hache de guerre

Présidentielles 2019 : les faucons déterrent la hache de guerre

0

Alors que le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a indiqué pour la nième fois qu’il ne va se présenter à un troisième mandat, voilà que  les faucons du palais s’activent pour  soutenir le contraire.

Preuve à l’appui la récente sortie  du  ministre de la culture et de l’artisanat porte-parole du gouvernement, Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh lors du point de presse hebdomadaire, qui a fait savoir que, « le régime actuel ne changera pas. Ceux qui pensent ou parlent du départ du président de la République ou de l’arrivée d’un autre chef de l’Etat sont de véritables rêveurs ».

Et d’ajouter, « des événements se produiront les prochains jours et confirmeront ce que je dis. Mohamed Ould Abdel Aziz a sauvé la Mauritanie du précipice. Les Mauritaniens sont attachés à lui ».

Ce commentaire émanant d’un haut responsable du régime a fini de surprendre  tous  les observateurs, politiciens et même la communauté internationale, qui commence à s’inquiéter  du cas de la Mauritanie.

Actuellement  les raisons de  ses  propos  demeurent  un véritable mystère et  continuer à jeter le discrédit sur  la non-participation  de Mohamed Ould Abdel Aziz  à la prochaine élection présidentielle , prévue en 2019.

En tout cas ce qui est sûr le constat est là, depuis maintenant plus de  deux ans, c’est la même personne en l’occurrence  le porte-parole du gouvernement  qui soutient la candidature du locataire du palais gris, sans aucune réserve.

Pratiquement  c’est le plus grand activiste qui tire sur la ficelle pour  semer  le doute  sur la candidature du Raïs, qui se glorifie  de l’étoile montante de la  diplomatie et  des chantiers à perte de vue dans le pays.

Il reste à savoir maintenant, quels sont ces hommes, tapis dans l’ombre qui sont  derrière le ministre, pour  lui faire avancer de tels propos, qui semblent  abusifs    au sein de l’opposition, de la communauté nationale et  internationale.

De l’avis de certains observateurs, ces déclarations émanent incontestablement  d’un clan (baron du système)  qui ne veulent pas perdre les privilèges du pouvoir. Et du coup essaye de prendre  en otage non seulement le président mais également tout un pays,  qui rêve un jour de connaitre  une véritable  alternance démocratique.

On  va éminemment vers un  coup d’État  

Comme on a l’habitude de le voir,  l’armée  mauritanienne veille à la situation politique du pays .Les militaires  attendent   la moindre  faille pour s’accaparer du pouvoir.

Selon des sources discrétionnaires  le régime d’Aziz va tout droit  vers un forcing .Et  Cela  mènera le pays incontestablement  à sa  6e coup d’Etat de son histoire.

La « machination » d’Aziz  passera où ne passera pas ? A suivre…

Ibrahima Junior Dia

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE