Mauritanie : le réseau d’organisation de lutte contre la corruption réactualise...

Mauritanie : le réseau d’organisation de lutte contre la corruption réactualise sa plainte contre Mohamed Bouamatou

0

Le réseau collectif  constitué d’associations plaignantes, d’ONG Avocats sans frontières, d’Observatoire mauritanien de lutte contre la corruption a réactualisé  sa  plainte au parquet de Paris  pour blanchiment d’argent .Mais également de  corruption  contre l’homme d’affaires mauritanien, Mohamed Ould Bouamatou.

Dans un communiqué publié, mercredi 11 juillet, l’association a indiqué  qu’elle suspecte que,  « des opérations d’investissements mobiliers et immobiliers  réalisés en France par M. Bouamatou sont  susceptibles de caractériser des opérations de blanchiment et de recel, compte tenu de  l’existence de sérieuses présomptions de corruption, fraude fiscale et d’abus de biens sociaux ».

Selon la même source, « la plainte a été déposée le 29 juin par  les avocats Sébastien Journé, Gilles-William Goldnadel et Mohamed Ould Sid Ahmed ».

Et d’ajouter, «  cette plainte  s’appuie notamment sur des données recueillies par les autorités mauritaniennes à partir d’ordinateurs, téléphones et documents abandonnés par un des plus proches collaborateurs de M. Bouamatou, Mohamed Debagh, lors de son interpellation à la frontière avec le Sénégal le 25 avril 2017 ».

Rappelons   que  le  pouvoir   avait accusé en 2017,  le milliardaire de vouloir destituer  son  régime à travers des réseaux internes et externes.

À cet effet, le parquet de Nouakchott  avait  retenu  un crime transfrontalier  contre le milliardaire mauritanien, son  bras droit, Mohamed Ould Debbagh ainsi que d’autres sénateurs. Ces derniers ont  fait l’objet de mandat d’arrêt.

Ibrahima junior Dia

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE