Coup de froid sur l’axe Nouakchott-Dakar

Coup de froid sur l’axe Nouakchott-Dakar

0

La relation entre le Sénégal  et la Mauritanie vient encore une fois  de souffler le froid .En effet, les douaniers mauritaniens ont procédé à la fermeture  de ses frontières aux populations de l’Ile à Morphile, dans le département de Podor, apprend mercredi 11 juillet de sources officielles.

Les raisons de cette mesure n’ont pas été dévoilées par  les autorités mauritaniennes.

À peine normalisée par des  accords de pêche, paraphés  la semaine dernière, la relation  entre les deux pays   est de  nouveau au creux de la vague.

Dans le même tempo, les mêmes sources rapportent que « la police mauritanienne a saisi deux pirogues a saisi deux pirogues sénégalaises transférées en Mauritanie dans le village de Mbagne ».

Depuis  la signature du nouveau  protocole d’accord de pêche, les mareyeurs sénégalais sont  divisés en deux.  Les pêcheurs  sénégalais de Mauritanie eux  magnifient   cette convention alors que ceux  de Ngett-Ndar (Saint-Louis)  se montrer méfiant à l’égard de cet accord.

Certains d’entre eux ,  jusqu’à présent  de peuvent pas  concevoir  « ce débarquement systématique » en terre mauritanienne  et  les nouvelles taxes  imposées  par  l’Etat mauritanien.

La Mauritanie veut que le  Sénégal verse  15 euros pour chaque tonne de poisson capturé  (10 euros dus par les pêcheurs et 5 euros par l’Etat du Sénégal).

Une situation qui suscite moult commentaires au sein de certains observateurs mais également de la population de la Langue de Barbarie, qui attendait ce protocole d’accord de pêche depuis 2ans.

Rappelons que les accords-cadres sur la pêche, signés récemment entre la Mauritanie et  le Sénégal  d’une durée d’un an renouvelable, permettront  aux pêcheurs sénégalais de bénéficier de 400 licences pour capturer 50 000 tonnes de poissons pélagiques (en haute mer).

Ibrahima junior Dia

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE