Sommet de l’Union Africaine à Nouakchott : des activistes tirent sur la...

Sommet de l’Union Africaine à Nouakchott : des activistes tirent sur la ficelle

0

Décidément !  les militants  des droits humains mauritaniens sont  plus que déterminés  à porter  leur combat à l’échelle continentale.

En marge du 31e sommet de l’union africaine,  activistes, droits-de-l’hommistes , ONG … ont  dévoilé la face cachée de la Mauritanie.

Ainsi, les  « révolutionnaires » ont  montré  à l’opinion nationale et internationale  des souffrances réelles de la communauté noire.

Dans  le même sillage, les  FLAMS,  l’Initiative pour la Résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) , les mouvements de défenses… sont  tous montés au créneau pour  informer la communauté internationale de la discrimination des noires (harratines  et de négro-africains ) en Mauritanie.

Dans des lettres de correspondances  adressés , récemment   aux chefs d’Etats africains  et au  président français, Emmanuel  Macron , invité d’honneur pour le sommet de l’Union Africaine en Mauritanie  , aujourd’hui ,  les « protestataires »  ont souhaité  que  ces derniers réagissent face à cette « question mauritanienne ».

Les antiesclavagistes ont  informé  des souffrances dont les noires sont victimes depuis  les indépendances à nos jours.

Selon  les chiffres brandits par l’IRA, le phénomène de l’esclavage, touche environ 20 % de la population mauritanienne.

Ainsi, des dossiers comme le passif humanitaire, le cas des apatrides,  la répression du régime d’Aziz, et d’autres forfaitures   ont  été  largement évoqué.

Sur  la base de ces faits,  les « activistes »  demandent  tout simplement   à la communauté internationale de sortir de leur mutisme pour  dénoncer  ces pratiques  à l’aube du 21e siècle , qui n’honore  pas la Mauritanie et remet   en cause  le problème d’intégration dans ce pays , qui aspire au développement.

Ibrahima junior Dia

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE