Rosso, le calvaire des voyageurs

Rosso, le calvaire des voyageurs

0

Les voyageurs qui vont au Sénégal, où ceux qui entrent en Mauritanie, sont de plus en plus nombreux à éviter l'escale de Rosso. Si les plus nantis substituent dorénavant à ce passage, la route de Diama dont le coût de transport avoisine pourtant le quintuple du prix ordinaire entre les capitales des deux pays, la grande masse des voyageurs est tout aussi nombreuse à effectuer de longs détours – plus au sud- passant par les villes de Richard Toll, Baghdad, Boghé voire Kaédi. Cause de cet état de fait (…)

UrgentOriginal Article

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE