Mauritanie: après la ruée vers l’or, la course vers les graviers

Mauritanie: après la ruée vers l’or, la course vers les graviers

0
Les graviers d’Akjoujt font l’objet d’une razzia sans précédent depuis quelques semaines. Des camions de tout âge et de toutes formes se ruent sur les carrières à ciel ouvert, chargent des pierres et, dare-dare, s’en vont à Ndiago. Sur place, la société chinoise en charge de la construction du port multifonctionnele veille au grain. Le tonnage est soigneusement pesé. Chaque chauffeur du camion repart avec un bon de livraison et percevra son dû  à Nouakchott à raison de 10 500 ouguiyas la tonne de graviers. Selon nos informations, il sont une centaine de camions à s’adonner à l’exercice. Le paiement se ferait auprès des intermédiaires qui auraient (conditionnel de rigueur) remporté le marché.   L’omerta qui entoure ce business juteux est symptomatique de l’état d’esprit du monde des affaires en Mauritanie.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE