Sommet de l’Union Africaine : Nouakchott, capitale des enjeux économiques

Sommet de l’Union Africaine : Nouakchott, capitale des enjeux économiques

0

A deux mois du sommet de l’Union Africaine, qui se tiendra en terre mauritanienne,  en juillet prochain,  la capitale retient son souffle.

En effet,  l’enjeu économique sera de taille  car  c’est  à Nouakchott  que l’accord de la  Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) entrera dans sa phase décisive pour sa mise en œuvre.

Déjà les assises sont ouvertes depuis la semaine dernière à Dakar (du 25 mai au 4 juin) où experts, juristes, entrepreneurs, opérateurs  africains  se pencheront   sur  la problématique  de cet accord, qui  ambitionne de fusionner le marché de la CEDEAO avec celui du continent.

Un marché commun  riche de 1,2 milliard de consommateurs et un PIB cumulé  de 3200 milliards de Dollars où  les 55 pays africains  essayeront   de booster  leurs échanges.

Ce  qui constituera une véritable aubaine pour  la Mauritanie  qui bénéficie d’une position géographique favorable, à cheval entre  l’Afrique du nord et la partie subsaharienne du continent.

Le pays pourra compter  sur  ce marché pour  renforcer son commerce  intra- africain mais également   faire valoir  son potentiel en termes d’attractivité des capitaux.

De l’avis de certains observateurs, en plus de l’aspect économique, ce sommet permettra également de positionner  la Mauritanie sur l’échiquier de la diplomatie africaine.

Une montée en puissance de la diplomatie Mauritanienne

La diplomatie mauritanienne qui a longtemps souffert  ces dernières années  d’incompatibilité d’humeur avec  ses voisins,   est en train de redorer son blason.

En l’espace de 3 ans, la Mauritanie a réussi à organiser  deux sommets d’envergure, la Ligue Arabe et l’UA.

Une situation qui est en train de donner une aura  incontestable au pays des mille poètes, qui nourrit  des ambitions à l’échelle continentale.

En  tout cas ce qui est sûr, avec la tenue de ses deux événements à Nouakchott, le président Aziz aura gagné le pari d’être  parmi les dirigeants les plus charismatiques du continent.

Raison pour laquelle,  « faucons du palais »,   activistes, hommes d’affaires   travaillent secrètement pour  sa candidature en 2019.

Chose qui ne sera pas facile puisque l’opposition  radicale en l’occurrence le Front national pour la démocratie et l’unité (FNDU) usera de toutes ses forces pour barrer  la route à cette forfaiture.

Partira, partira pas ?  Aziz  marquera des points  auprès des Mauritaniens, qui exigent  de plus en plus de dirigeant charismatiques.

Ibrahima junior Dia

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE