Gréve des médecins: le gouvernement durcit le ton

Gréve des médecins: le gouvernement durcit le ton

0

Déclenchée depuis bientôt un mois sur toute l’étendue du territoire national, la grève générale des blouses blanches connait de nouveaux rebondissements avec les menaces proférées par le gouvernement de suspendre les salaires des grévistes et la fermeture de leurs cliniques privées.

Du côté des syndicats, on estime que ce durcissement de ton et ces intimidations ne contribuent guère a décanter la situation et que les blouses blanches ne sont point prêts à lever leur mot d’ordre de grève et donc, le calvaire des patients continue de plus belle.

En effet, le gouvernement mauritanien a brandi des menaces de sanctions contre les médecins en grève. des sources indiquent que la menace du premier ministre de suspendre les salaires a été transmise par la ministre de la Fonction publique Koumba Ba, à la suite d’une réunion tenue jeudi dernier avec les syndicats.

A l’origine de ce mouvement de contestation qui a débuté depuis bientôt un mois, il faut rappeler que les médecins du secteur public dénoncent l’absence de négociation en vue d’une revalorisation des salaires.

Une chose est sûre, ce bras de fer a des effets néfastes sur les couches les plus vulnérables qui ne peuvent pas s’offrir des soins dans des cliniques privées qui sont souvent chers.
Rimeco

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE