Paris : Biram Dah Abeid annonce sa candidature à l’élection présidentielle de...

Paris : Biram Dah Abeid annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2019

0

C’est dans une salle quasi-comble et acquise à sa cause que Biram Dah Abeid a fait son entrée sous les acclamations d’un public conquis.

Silhouette affinée, costume taillé sur mesure, l’abolitionniste se rêve en futur président de la République Islamique de Mauritanie.

D’emblée le ton est donné, dans un discours polissé tenu pour la circonstance, le militant aux discours enflammés, laisse place au candidat consensuel pour dit-il élargir la vision et la réflexion, pour mieux cerner les enjeux du risque, désormais réel, de voir la Mauritanie (NDLR) disparaître, à force de s’être fourvoyée, oubliée, avilie dans la résignation au fait accompli.

Mieux, celui qui s’est vu décerner le prix des droits de l’homme de l’ONU confesse que son discours laisse entrevoir un début d’autocritique. Promettant de revenir sur ce point plus tard.

Dans ce discours de candidature axé principalement sur les questions politico-sociales, le candidat, qui n’y abordera que partiellement les questions économiques, invite l’assistance au débat.

Ce réquisitoire aux allures d’un discours incantatoire ne présente qu’un diagnostic sombre de la situation politique du pays. Pour le programme, il faut attendre, car dit-il son équipe y travaille.

Interpellé par Kassataya sur la rumeur de sa candidature aux élections municipales ou régionales à venir, Biram Dah Abeid, balaie d’un revers de main cette information, même s’il reconnait que différents partis politiques le sollicitent pour que lui ou les membres de son organisation soient des candidats.

Biram Dah Abeid n’en est pas à sa première candidature à l’élection présidentielle.

Déjà en 2014, le champion de la lutte anti-esclavagiste se retrouvait en deuxième position avec 8,6% des suffrages exprimés derrière le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz qui ne briguera pas un troisième mandat comme l’exige la constitution mauritanienne.

Biram Dah Abeid a entamé dès la fin décembre 2017 une série de concertation avec l’opposition et les membres de la société civile, afin disait-il de favoriser, avant l’élection du Président de la république en de 2019, les bases d’une alternance au sommet de l’Etat.

C’est dans cette continuité, que le futur candidat aux élections présidentielles de 2019 en Mauritanie, a organisé une tournée européenne qui a été clôturée par cette rencontre à Paris.

La Mauritanie devrait connaitre avec l’élection présidentielle 2019 une alternance politique doublée d’un renouvellement de la classe politique.

Kassataya

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE