La Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) condamne la répression...

La Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) condamne la répression des journalistes en Mauritanie.

0

La Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) condamne la répression des journalistes en Mauritanie.

8 May, 2018 – 11:52

La Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) a réuni du 1er au 3 Mai 2018, à Accra (ghana),les dirigeants des organisations nationales partenaires de la MFWA et des experts des médias venus des 16 pays de la sous-région. Les participants ont discuté des défis actuels auxquels font face la liberté de la presse et le développement des médias en Afrique de l’Ouest et ont partagé les visions sur les meilleures approches pour relever les défis. Cette occasion a également servi de plateforme pour amorcer les discussions sur un processus élaboré de formulation de stratégie de développement des médias dans la région.

Des participants venus d’un certain nombre de pays africains dont les conditions de la liberté de la presse sont sombres, notamment l’Uganda, l’Ethiopie et la République Démocratique du Congo pour un partage d’expériences avec leurs confrères de l’Afrique de l’Ouest ont assisté à cette rencontre.

Outre la réunion régionale, MFWA a organisé une session parallèle sur le thème: “Promouvoir la Sureté des Journalistes et Contrer l’Impunité pour les Crimes contre les Journalistes en Afrique’’ lors de la JMLP. La MFWA a organisé une rendez-vous avec des défenseurs et activistes des droits numériques pour discuter des phénomènes émergeants de restriction d’accès à l’internet par les gouvernements, particulièrement durant d’importants évènements nationaux telles que les élections.

La célébration de cette année a donc porté sur le thème: ″Médias, Justice et Etat de Droit : les Contrepoids du Pouvoir″ et a mis en exergue l’importance des mécanismes juridiques et de la justice pour la promotion et la protection de la liberté d’expression, l’accès à l’information et la sécurité des journalistes.

MFWA Demande la Fin de la Répression sur les Médias et la Société Civile au Niger et condamne la répression des journalistes en Mauritanie, où on constate le recul de la liberté de la presse : MFWA demande la fin de la mise en examen des journalistes et le respect du droit à l’information.

Le Rapporteur Spécial des Nations Unies le Professeur David Kaye, sur la promotion et la protection des droits à la liberté d’opinion et d’expression a participé à cette rencontre à Hotel Alisa à Accra au Ghana,

La conférence s’est tenue comme un pré-évènement de la célébration de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse (JMLP) qui a eu lieu à Accra au Ghana du 2 au 3 Mai 2018.

Article Original

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE