Mauritanie : le FIDA évalue ses projets locaux et régionaux

Mauritanie : le FIDA évalue ses projets locaux et régionaux

0

Le  Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) en collaboration avec  le ministère de l’agriculture  a fait le point de l’état d’avancement des projets locaux et régionaux, appuyés par  l’institution.

En marge des   travaux de la 10ème édition du Forum régional de mise en œuvre des projets appuyés par le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) en Afrique de l’Ouest et du Centre, les acteurs  agricoles  se sont penchés  sur  les questions relatives à l’amélioration de la chaine  de valeur dans  ce secteur.

Cette rencontre,  qui a pour  thème : « Pour un partenariat efficace avec les organisations régionales d’agriculteurs et de producteurs ruraux »  a également  permis aux   forumistes d’aborder  le renforcement  du niveau des financements destinés au secteur agricole dans  cette région.

Ils ont dégagé les perspectives, leur permettant  d’atteindre  les objectifs fixés en matière d’efficacité des interventions destinées à améliorer le niveau de vie des populations.

A cette occasion , la ministre de l’agriculture, Mme Lemina Mint El Kotob Ould Momma, a indiqué que la coopération fructueuse entre l’institution et le pays a permis  de mettre en œuvre un certain nombre de projets  en Mauritanie dans les domaines de l’aménagement des terres ; de l’exploitation des eaux de surface ; du développement des systèmes de production agricole et d’élevage ; de la valorisation des ressources naturelles .

De son côté,  M. Gilbert Hongbo, président du FIDA a apprécié « les efforts des autorités mauritaniennes et des partenaires techniques et financiers pour leur appui à son institution et pour les progrès en matière de croissance (entre 2 et 8%) enregistrés dans la région ».

« La zone ouest-africaine est confrontée à des défis dans le domaine du développement de l’agriculture qui, comparée à celles des autres continents, demeure arriérée et souffre de l’absence de mécanisation, notamment chez les petits agriculteurs en plus de la modicité des investissements dans le secteur », a-t-il ajouté.

A noter que le Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) a été créé en 2000. Regroupant  13 organisations,  cette entité  a pour  objectif  de défendre et de promotion les producteurs agricoles et  les exploitations familiales.

Ibrahima Junior Dia

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE