Démarrage de la 1ère session ordinaire du sous-comité sur l’Energie du CTS

Démarrage de la 1ère session ordinaire du sous-comité sur l’Energie du CTS

0

Nouakchott, 21/03/2018 – Les travaux de la 1ère session ordinaire du sous-comité sur l’Energie du Comité technique Spécialisé (CTS-TTIIET) ont démarré mercredi à Nouakchott.
Les travaux de cette rencontre de trois jours réservée aux experts seront consacrés à l’adoption du plan d’action élaboré par la commission de l’Union africaine sur la base de la recommandation de la réunion du CTS à Lomé (Togo) en mars 2017.
A cette occasion, le secrétaire général du ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines, M. Tall Ousmane, a indiqué que l’objectif principal des sous-comités de l’Energie est le suivi, l’évaluation et l’exécution des projets vitaux au niveau régional et continental en veillant notamment à la mobilisation des ressources financières et humaines pour la mise en œuvre des projets, mettant en exergue quelques projets comme le programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), le New Deal sur l’énergie en Afrique, le Couloir africain de l’Energie propre, etc.
Il s’est appesanti sur l’expérience de la Mauritanie dont la capacité de production énergétique a augmenté de plus de 400% devenant aujourd’hui un pays exportateur d’énergie, indiquant que ces résultats importants ont été atteints grâce aux réformes et aux stratégies adoptées selon les directives du Président de la République Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
Pour sa part, le directeur en charge des infrastructures de l’energie de la Commission de l’Union Africaine, M. Cheikh Ould Bedda, a exprimé ses remerciements, au nom du président de la commission africaine, M. Moussa Faki Mahamat, au Gouvernement mauritanien pour avoir accepté d’abriter cette importante réunion et pour l’accueil chaleureux qui a été réservé à tous les participants depuis leur arrivée à Nouakchott.
Il a souligné que cette rencontre va permettre de présenter l’état d’avancement de mise en œuvre des décisions et plans d’actions sectoriels à la prochaine session du CTS prévue en mars 2019.
De son côté, le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) a souligné l’importance de cette rencontre pour son institution qui considère l’énergie comme une priorité vitale pour l’Afrique.
Mme Lilia Hachem Naas, Directrice du Bureau de la Commission économique Afrique (CEA) des Nations Unies en Afrique du Nord, a mis, quant à elle, en exergue le rôle du partenariat dans la réalisation des différents projets et les grandes réalisations dans le domaine de l’Energie en Afrique, faisant remarquer une grande amélioration dans ce cadre.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE