Diallo Daouda salue le bilan extremement positif de la JIV

Diallo Daouda salue le bilan extremement positif de la JIV

0

 

Diallo Daouda salue le bilan extremement positif de la JIV

10 January, 2018 – 13:14

Le vice-président du Tabital Pulaagu international, Diallo Daouda Samba, s’est réjoui du bon déroulement de la journée
internationale de la Vache et de la forte mobilisation de toutes les communautés nationales, lors d’une conférence de presse tenue, lundi 8 janvier au musée national.
Dressant le bilan de la JIV que Nouakchott a abritée du 18 au 20 décembre dernier, Diallo s’est félicité de la bonne organisation et de la forte affluence des populations reléguant aux oubliettes les petits couacs de départ dus essentiellement à l’affluence de toutes les
communautés. S’attendant à une participation de 1500 personnes, le
comité de pilotage a dû faire face à plus de 4000 participants. « Ce fut une surprise heureuse. Il est important, de l’avis de Diallo, de consolider cette grande mobilisation et les acquis en découlant. En dépit de cette affluence, il n’y a pas eu d’accident ou d’incident.
Cette mobilisation positive nous pousse à envisager l’organisation de semaines ou d’autres manifestations culturelles». Il a aussi adressé ses remerciements au président de la République, au premier ministre et à l’ensemble du gouvernement « pour l’attention toute particulière
observée à l’endroit de nos invités, nos frères fulbe, aux frontières de la Mauritanie avec le Sénégal et le Mali, à l’aéroport international de Nouakchott et partout à l’intérieur du territoire de la Mauritanie». Diallo Daouda, par ailleurs vice-président de Tabital Pulaagu
Mauritanie, n’a pas tari d’éloges à l’égard du gouvernement mauritanien « pour toutes les facilités, l’accompagnement, la
sécurisation des sites d’hébergement et d’activités qui nous ont permis de mieux réussir et plus que partout ailleurs l’organisation de la journée internationale de la vache ». Le président du comité de
pilotage et tout son staff se sont dits « très touchés des honneurs et de l’attention accordées au LAAMIDOO (roi) de Fombina, le Dr Muhammadu
Barkindo Aliyu Mustafa et à toutes les délégations des fulbe venant de
24 pays africains et de la diaspora.
Diallo Daouda a remercié tous les fulbe «qui ont bien voulu nous honorer ici, chez nous en Mauritanie, malgré l’éloignement de leurs pays et leurs quotidiennes préoccupations ». Il a aussi gratifié
ses compatriotes dans leur diversité culturelle, légendaire et historique pour leur participation active et leur forte mobilisation qui ont fait la réussite de ces journées culturelles peulh ». Diallo
Daouda a soutenu que nous devons mettre de coté les clivages politiques, cultiver et ancrer des valeurs importantes notamment la diversité culturelle qui constitue une richesse pour la
Mauritanie.Toutes les formations politiques, de la majorité et de
l’opposition, ont été conviées à la JIV .
Diallo a fait remarquer que selon de sources concordantes et variées, il sera difficile d’égaler la Mauritanie en termes de mobilisation, d’accueil et d’accompagnement, et ce n’est que cela le sens de la JIV. Le président de Tabital Pulaagu internationa Alpha Amadou Diallo a dans un message indiqué que « les participants étrangers sont partis de votre beau et chaleureux pays avec le
souvenir impérissable de votre hospitalité légendaire. Vous avez honoré le pulaagu, qu’Allah (SWT) vous le rende au centuple et maintienne en Mauritanie cette stabilité que tous les pays de la sous-région vous envient. Notre fierté n’est pas seulement grande, elle est immense et surtout légitime ! ».
Par ailleurs, Diallo Daouda a tenu à éclaircir les aspects financiers.
Sur un budget de 83 millions, le comité a recouvré un montant de 6 millions sous forme de cotisations de la communauté. La contribution de l’Etat n’est pas encore parvenue au comité en raison des procédures (circuit) y afférentes, a-t-il révélé non sans affirmer que les
fournisseurs courent derrière leur argent le poussant à reporter un déplacement. Conformément au principe de transparence, Diallo a promis
de publier un rapport financier détaillé. Néanmoins, les contributions des bonnes volontés qui ont disponibilisé des véhicules, du carburant et se sont investis en volontaires ne figureront (dans le
chapitre dépenses) pas dans ce rapport.

Article Original

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE