Mauritanie : le génie de la sanction a encore frappé les opérateurs

Mauritanie : le génie de la sanction a encore frappé les opérateurs

0
Moins d’un an après avoir été frappés par la Direction Générale des Impôts(DGI)  pour redressement fiscal, les opérateurs mobiles Mauritel, Mattel et Chinguitel  vont encore devoir subir les remontrances de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications de Mauritanie.
Tombé sous le coup de la loi, Mauritel est sommé de débourser 591,7 millions d’ouguiyas (soit 1,66 millions de dollars us) pour calmer la colère du régulateur télécom.
Ainsi la MATTEL est  condamnée à verser 80,220 millions d’ouguiyas (soit  224 mille dollars us) et la filiale de Sudatel(Chinguitel/Expresso) devra verser une amende  salée de 178 millions d’ouguiyas (soit 500.000 dollars us)
Tout semble indiquer que la mission de contrôle du régulateur pour évaluer les efforts déployés au cours de l’année par ces opérateurs de téléphonie mobile pour améliorer la qualité de leurs services s’est soldée par des notes en dessous de la norme.
En effet, la décision de sanctionner les opérateurs de téléphonie est motivée par « des défaillances dans la qualité du service  de téléphone et Internet constatés dans plusieurs villes et localités, sur la base d’une mission de contrôle effectuée du 18 octobre au 24 novembre 2017». 
Ainsi, les raisons  évoquées justifient l’application des dispositions de l’article 82 de la loi 2013-025 du 15 juillet 2013, qui autorise l’autorité de régulation à sanctionner les manquements constatés de la part des opérateurs de téléphonie mobile.
Diary N’diaye Bâ

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE