Al Qods: Le Maroc proteste

Al Qods: Le Maroc proteste

0

Al Qods: Le Maroc proteste

7 December, 2017 – 17:02

A la suite de la décision du gouvernement américain de reconnaitre Al Qods comme capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade, la réaction du royaume du Maroc ne s’est pas fait attendre. Ainsi, dans une lettre adressée au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, le Roi Mohamed VI, président du comité d’Al Qods a exprimé ses sentiments d’inquiétude et de préoccupation engendrés par la décision inédite de l’administration américaine. Dans sa correspondance, le Roi du Maroc met en garde contre toute atteinte au statut juridique et historique d’Al Qods qui risque de renvoyer la question dans l’imbroglio des conflits confessionnels et religieux et d’entamer les efforts internationaux en vue d’une paix durable dans la région. Aussi, Mohamed VI a rappelé qu’autant Al Qods concerne la Palestine dont une partie du territoire a été spolié, autant elle concerne toute la Oumma Arabe et Islamique, car cette ville abrite la mosquée Al Aqsa bénie et devrait à ce titre rester une ville sainte, symbole d’un lieu de tolérance et de coexistence pacifique entre les religions monothéistes. Sur l’instruction du Roi Mohamed VI, le ministère marocain des affaires étrangères et de la coopération internationale a publié un communiqué dans lequel il déclare que l’initiative du président Trump de transférer l’ambassade de son pays à Al Qods constitue une contradiction flagrante avec la légalité internationale et plus particulièrement les résolutions 2253 et 2254 de 1967 de l’Assemblée Générale des Nations Unies et aux conventions entre les deux parties palestinienne et israélienne. Le ministère marocain des affaires étrangères et de la coopération internationale a indiqué dans son communiqué que « le Maroc œuvrera en coordination avec la partie palestinienne et les autres parties arabe et islamique à conjuguer les efforts afin de faire face à ce développement dangereux ». Instruit par le Roi Mohamed VI, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bounita a convoqué mercredi 6 novembre 2017 les cinq ambassadeurs des pays membres du conseil de sécurité (Etats Unis d’Amérique, France, Royaume Uni, Chine et Russie) accrédités à Rabat pour les informer de la teneur du message adressé par le Souverain marocain au Secrétaire Général des Nations Unies puis a ensuite remis officiellement une correspondance du Roi Mohamed VI à la chargée d’affaires de l’ambassade américaine adressée au président Donald Trump dans laquelle il exprime sa préoccupation et son inquiétude au sujet de la décision de l’administration américaine.

Article Original

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE