Mauritanie : plus de 44 millions d’euros de l’UE pour réhabiliter...

Mauritanie : plus de 44 millions d’euros de l’UE pour réhabiliter la route de Nouakchott –Rosso

57
0
PARTAGER
L’union européenne à travers la société française SOGEA SATOM s’engage à reprendre les travaux de réhabilitation du tronçon Nouakchott-Bombri( l’axe NKchtt-Rosso)  qui est sans suite depuis la pose de sa première pierre en juin dernier par le premier ministre Ould Hademine.
 
Ce tronçon d’une distance de 98 kilomètres (PK47-PK145)  doit coûter  à l’UE 44,5 millions d’euros,  soit 182 millions d’ouguiyas le kilomètre, ce  pour une durée de de vingt-sept mois.
 
Ce qui rend la route de Rosso actuellement la plus chère en  seulement réhabilitation comparé aux autres routes en construction comme la route de Nouadhibou  sur un budget de 47 millions d’ouguiyas le kilomètre et  la route de Keur  Macène  qui a été facturée  à 142 millions d’ouguiyas le km par le Génie Militaire.
 
A souligner que  SOGEA SATOM  est la troisième  l’entreprise à s’occuper du tronçon Bombari  après  que les entreprises précédemment  choisies n’ont jamais pu mener à terme  ce projet que l’actuel Premier ministre a accompagné depuis le début alors qu’il n’était que le DG de ATTM qui a participé au premier appel d’offre de ledit projet.
 
Par ailleurs, cette réhabilitation permettra de réduire  le nombre des pertes humaines que la route de Rosso causait chaque année,  et les coûts des facteurs pour favoriser la mise en valeur des potentialités agricoles en rive droite du fleuve Sénégal surtout avec la perspective du pont de Rosso.
 
Diary N’diaye

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE