Gouvernance des Pêches : 4 pays dont la Mauritanie veulent ...

Gouvernance des Pêches : 4 pays dont la Mauritanie veulent adhérer à la FITI

0

La Mauritanie, le Sénégal, la Guinée et  les Seychelles  ont   montré leur  souhait  d’adhérer  à l’Initiative pour la Transparence des Pêches (The Fisheries Transparency Initiative-FiTI). Cette annonce  a été faite, dimanche, 05 novembre, par la Banque Africaine e Développement (BAD).

Ainsi, suivant  ce nouvel  accord, ces 4 pays  vont désormais rendre publique, toutes leurs législations  ainsi que les contrats de pêches ficelés.

Selon, Jean-Louis Kromer,  point focal de la FiTI à la BAD, « la publication des contrats va aider les investisseurs potentiels à mieux percevoir les niches disponibles. Par exemple, lorsqu’un investisseur sait que tel autre a été autorisé à pêcher 10 000 tonnes de sardines dans un pays, et que la marge d’augmentation des captures pour cette espèce est limitée, il va choisir, pour sa part, de solliciter une licence pour pêcher une autre espèce ».

Cette initiative multipartite vise à renforcer la transparence au sein des gouvernances des pêches et à stimuler les investissements dans le secteur en mettant l’accent particulier sur la publication.

A l’image de  l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (EITI), la FiTI  veut une transparence  dans la gestion des ressources halieutiques  dans les  pays membres.

Par ailleurs,  l’organisation   compte mener  une gestion beaucoup plus inclusive  en associant  (les États, la société civile, les partenaires au développement et les acteurs du milieu) afin que  le secteur de la pêche puisse contribuer  de manière significative à la création de valeur ajoutée.

Ibrahima Dia et  Diary N’diaye

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE