Entretien exclusif avec Omeir HOUESSOU, président de l’association de l’Ordre Mauritanien...

Entretien exclusif avec Omeir HOUESSOU, président de l’association de l’Ordre Mauritanien des Architectes

0

Le président de l’association de l’ordre  Mauritanien des architectes, Omeir HOUESSOU  a accordé un entretien exclusif au journal les mauritanies.

En marge de  la commémoration de la Journée Internationale de l’Architecture, tenue, lundi 30 octobre  à Nouakchott,  organisée par, lesmauritanies, le patron des architectes à apporter des éclaircissements sur l’architecture en Mauritanie.

Pouvez-vous  vous présenter à nos lecteurs ?

Omeir HOUESSOU : je suis architecte et titulaire d’un grade (DESS) en réhabilitation des édifices et en rénovation urbaine ; je suis actuellement le président de l’association de l’Ordre des Architectes. Je gère mon propre cabinet qui est  créé depuis février 1997.

Quel est l’objectif de cette journée

La Journée Internationale de l’Architecture est traditionnellement célébrée chaque année, le premier lundi du mois d’octobre.

L’objectif de la journée est d’apporter  une animation qui permet de débattre des sujets concernant la ville et surtout de l’impact du rôle de l’architecte, de sa situation professionnelle ,  faisant jeu des perspectives qu’il a  et ce qu’il a réalisé durant l’année d’extraordinaire et des problèmes dont il souffre de la profession. Donc c’est dans ce cadre qu’on a contacté le Ministère de l’Habitat et de  la Communauté Urbaine, les autres autorités mauritaniennes  des neuf communes  pour leur parler de  cette journée et que nous voulons honorer avec eux.

Comme vous avez remarqué  il y a la présence du Wali de Nouakchott Ouest, la Présidente de la Communauté Urbaine de Nouakchott, Madame Maty Mint Hamady  et la Ministre de l’Habitat de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, Madame Amal Mint Maouloud qui sont venues  manifester  leur intérêt et leur  sensibilité liés  à l’architecture, à un changement de nos  villes dans le bon chemin.

Durant la rencontre beaucoup de sujets ont été débattu dont la richesse et la diversité  qui qualifient les grandes villes de la Mauritanie. Des villes qui souffrent d’aujourd’hui de grands problèmes comme l’inondation, sécurité, insalubrité, stationnement, circulation automobile, problème bio climatique…. Alors  il urge de rassembler l’ensemble des problèmes pour trouver des solutions afin de rétablir des normes d’aménagement au niveau des villes.

Quel est le rôle de l’architecte dans le développement du pays

L’architecture n’est pas un concept nouveau en Afrique, car  depuis très longtemps les gens  construisaient mais ils ne savent pas respecter la règle du jeu.

Un architecte est un homme de l’art, de la science et de la technique. Il conçoit le rêve de la passion pour bâtir la structure du début jusqu’à la fin. Il a à cœur le développement et la consolidation du projet des normes et la protection des villes.

Le maître de l’œuvre conçoit des volumes qui font la ville ou le pays avec de bonne la  programmation. Donc tout ce qui est bâti sur la ville c’est un fait d’un architecte. Il met en place des stratégies pour assurer à l’urbanisme de meilleures perspectives.

C’est dans ce sens d’ailleurs, qu’on est en train de travailler avec la mairie de Tévraz Zeina  sur  un projet pilote  pour recadrer les plans des terrains  de Tevraz Zeina. C’est un projet  qui exige à tous les propriétaires des terrains  des permis de construction  basés sur des plans fait par un architecte , porté par un architecte et repris par un architecte. L’objectif est de rétablir l’ordre dans tout ce qui est lié à la construction dorénavant.

Premièrement  c’est  pour que le client s’assure que le terrain qu’il construit est pour lui d’abord pour éviter une quelconque confusion avec d’autres terrains collés  du sien. En plus s’assurer que le plan qu’il a fait est fiable et répond aux normes d’une bonne architecture…Et qu’il mène un plan correct. C’est un processus qu’on essaie  au niveau de Tevraz Zeina   pour le  dupliqué  après sur les 8 autres   communes de Nouakchott.

 

Nouakchott est marqué ces dernières années par l’implantation de nouvelles structures, alors quelle est votre vision à long terme par rapport à l’architecture en Mauritanie ?

La norme de la construction est la première des choses, elle doit tenir compte de l’environnement des bâtiments, les habitants, les problèmes liés des réseaux hydrauliques et électriques. Cependant, avec l’implantation des bâtiments majeurs dans la capitale, il est important de prendre en considération le code de l’urbanisme et surtout l’appliquer à la lettre, ne pas mettre  tous  les bâtiments au même endroit afin d’éviter des problèmes liés  au stationnement, à la circulation, à l’assainissement  entre autres…

Alors, il est important  qu’on mette  en place un schéma directeur d’aménagement   et qu’on le respecte sans faute. Toutefois, un contrôle urbain rigoureux est nécessaire  à établir pour éradiquer les maux dont souffre  la ville en matière d’aménagement. Donc, dire que penser nos villes de demain, équivaut à modifier nos villes d’aujourd’hui ou mettre à niveau des villes, en corrigeant  les terrains, et espaces vides et tenir compte aux normes de la construction dans l’ensemble.

Par Diary N’DIAYE et Mariata DIENG

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE