CLASICO EXTRÊME : Le parlement catalan a voté l’indépendance de la région

CLASICO EXTRÊME : Le parlement catalan a voté l’indépendance de la région

5
0
PARTAGER

Les séparatistes catalans ont présenté une résolution unilatérale.

Le moment est inédit en Espagne. Le parlement de Catalogne a adopté ce vendredi 27 octobre une résolution déclarant que la région devient un « État indépendant prenant la forme d’une République », alors même que le gouvernement central de Madrid a autorisé la mise sous tutelle de la région.

Difficile de savoir de quoi seront faits les prochains jours. Dans ses attendus, la résolution demande par exemple à l’exécutif catalan de négocier sa reconnaissance à l’étranger, alors même qu’aucun État n’a manifesté son soutien aux indépendantistes.

En attendant, le gouvernement pourrait préciser, à 18 heures lors d’un conseil des ministres extraordinaire, les mesures envisagées dans le cadre de la mise sous tutelle de la Catalogne.

  • 16h40. Le président du Conseil de l’UE soutient Madrid

L’Espagne reste « la seule interlocutrice » de l’Union européenne, a affirmé Donald Tusk, le président du Conseil de l’UE, qui représente les 28 États membres.

« Pour l’UE rien ne change. L’Espagne reste notre seule interlocutrice. J’espère que le gouvernement espagnol choisira la force de l’argument plutôt que l’argument de la force. »

  • 16h30. « Un jour noir »

« Comment a-t-on pu en arriver là? », s’est demandé Alejandro Fernandez du Parti populaire (conservateur) de Mariano Rajoy, évoquant « un jour noir pour la démocratie ». « N’avez-vous pas honte de diriger un parti politique qui se base sur l’exclusion de tout ce que vous considérez comme différent de vous? », a-t-il demandé, s’adressant au chef de la Généralité de Catalogne, Carles Puidgemont.

« Le mal infligé à la société catalane et espagnol est immense », a-t-il continué.

  • 16h15. Madrid réplique avec l’article 155

Quelques minutes après le vote de la résolution catalane, le Sénat espagnol a autorisé le gouvernement de Mariano Rajoy à prendre des mesures de mise sous tutelle de la Catalogne, qui comprennent notamment la destitution de ses dirigeants indépendantistes.

La proposition du gouvernement, basée sur l’article 155 de la Constitution, a été approuvée par 214 voix pour, 47 contre et une abstention, et sera notamment transmise au gouvernement central et à l’exécutif catalan, a déclaré le président du Sénat, Pio Garcia-Escudero.

  • 15h45. Rajoy réagit

« L’État de droit restaurera la légalité en Catalogne », a tweeté le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy immédiatement après le vote catalan. Le dirigeant conservateur a demandé à tous les Espagnols de « garder leur calme », dans un message signé de ses initiales.

« Je demande à tous les Espagnols de garder leur calme. L’État de droit restaurera la légalité en Catalogne. »

Le Premier ministre réagit alors que le Sénat espagnol siège depuis le milieu de matinée, afin d’autoriser le gouvernement de Rajoy à appliquer des mesures de mise sous tutelle de la région et de destitution de ses dirigeants indépendantistes.

  • 15h40. Des hourras dans les rues de Barcelone

Massés à l’extérieur du parc abritant le parlement catalan à Barcelone, plusieurs dizaines de milliers de manifestants indépendantistes ont salué par des clameurs de joie l’annonce de la proclamation d’une République catalane. Des hourras, des applaudissements et le cri « indépendance » en catalan sont montés de la foule des électeurs indépendantistes -de l’extrême gauche au centre droit- qui ont ensuite entonné avec ferveur l’hymne de la Catalogne, la plupart le poing levé.

Sablant le « cava » (mousseux) catalan et s’embrassant, les manifestants ont entonné tous ensemble, avec une grande ferveur, l’hymne de la Catalogne, la plupart le poing levé.

  • 15h35. L’hymne indépendantiste au parlement

Les séparatistes du parlement catalan entonnent l’hymne indépendantiste, en l’absence de l’opposition.

  • 15h30. L’indépendance est approuvée

Le Parlement catalan a signé la résolution déclarant l’indépendance, approuvée par 70 députés sur un total de 135 à l’issue d’un vote à bulletins secrets. « Nous constituons la République catalane, comme État indépendant et souverain, de droit, démocratique et social », lit-on dans le préambule de cette résolution.

Source : Le HuffPost

Original Article

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE