Affaire SONIMEX : les masques tombent

Affaire SONIMEX : les masques tombent

0

Les masques continuent de  tomber sur  « l’énigmatique gestion » de la   Société Nationale d’Importation et d’Exportation (SONIMEX). Après le scandale de 2016, portant sur une affaire de détournement de 6750 tonnes d’engrais (équivalant  à environ  1,2 milliards d’ouguiyas), une zone d’ombre  vient encore  d’être  découverte par nos confrères d’alakhbar.

Si l’on se fie aux informations divulguées par le site, la SONIMEX   a versé, pour la seule année de 2016,  un montant de 10 milliards d’ouguiyas au groupe Ould Ghadda en échange de l’approvisionnement des boutiques ouvertes dans le cadre du programme Emel.

Un acte qui s’est fait sans grande transparence et  a permis  au groupe Ould Ghadda d’exporter à la place de SONIMEX, à rapporter l’enquête menée par les journalistes d’alakhbar.

Selon eux,  ces « dessous de tables »  ont  fait gagner des milliers de milliards d’ouguiyas, chaque année au groupe Ghadda au détriment de ses concurrents du secteur privé.

De l’avis  de certains observateurs, ces «deals » soulève encore une fois de plus la problématique de gestion des deniers publics.

Rappelons que la SONIMEX a été créé en 1966. Son capital est  détenu à hauteur de 51% par  l’Etat mauritanien.

Ibrahima Junior Dia

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE