PARTAGER

Le ministère des affaires sociales et de l’enfance a lancé mardi, depuis la ville de Kiffa une campagne nationale pour le changement de comportements rétrogrades.

La ministre en charge du département, Mme Meimouna mint Taki a dit que cette campagne est destinée à accélérer les changements démographiques, à travers l’appui des pays du Sahel pour l’amélioration des moyennes pour l’accès à la santé reproductive, l’encouragement de la scolarisation des filles, l’indépendance de la femme et l’intégration du revenu démographique dans les politiques économiques et sociales.
Selon la ministre qui a supervisé le lancement de cette campagne, ce projet ne saurait se réaliser sans un changement social positif des mentalités à travers l’application de programmes générateurs de revenus en faveur des femmes l’amélioration de leur accès à la propriété des biens immobiliers et la formation des filles victimes de la déperdition scolaire en fonction des besoins du marché.
La ministre a rappelé l’importance des ateliers préparatoires de cette campagne qui ont jusqu'à présent configurés 500 liens, y compris les leaders d'opinion religieux et associations de parents d'élèves et des réseaux de femmes et des organisations de jeunesse.
Les activités de la première journée ont été marquées par le lancement d’un site électronique qui recensera toutes les activités du programme et par la distribution de prix constitués de sommes d'argent, à trois filles lauréates et cinq femmes pour leur réussite dans des projets de développement.

Source : Saharamedias.net (Le 10 octobre 2017)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Mis à jour le mercredi 11 octobre 2017 07:58

Original Article

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE