PARTAGER

La Banque Mondiale (BM) est prête  à soutenir la Mauritanie pour  l’exploitation de manière rationnelle de  son potentiel gazier, estimé à 450 milliards de m3 au large des  côtes mauritano-sénégalaises.

A cet effet, les autorités de tutelle (ministère du pétrole, de l’énergie et des mines)  sont  à Washington pour participer à la réunion, organisée par l’institution de bretons woods, du 10 au 11 octobre, pour discuter des voies et moyens à adopter pour valoriser le potentiel gazier mauritanien.

Ainsi, au menu des échanges, il sera fondamentalement question d’associer l’exploitation gazière au processus de production électrique, qui revêt d’une importance stratégique pour assoir le développement.

Les acteurs aborderont également la question d’utilisation de cette ressource (gaz)  pour  réaliser des projets d’intégration sous-régionale.

D’ailleurs dans ce sens, l’institution de breton woods avait  soutenu un projet dénommé « Banda GAS Power »  pour la construction d’une centrale à gaz, d’une capacité de 700 mégawatts.

Cette infrastructure d’un coût de 650 millions de dollars, permettra non seulement à la Mauritanie de satisfaire  sa demande énergétique mais également d’exporte de l’énergie vers le Sénégal et le Mali.

A noter que  depuis maintenant  plusieurs années, la BM  s’est réellement  impliquée dans le processus d’exploitation gazière de la Mauritanie. Ainsi, l’institution financière va aider le pays à se procurer des mécanismes institutionnels et techniques pour une exploitation rationnelle du gaz.

Ibrahima Junior Dia

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE