Entretien avec Monia JEGUIRIM, Présidente de Conect International

Entretien avec Monia JEGUIRIM, Présidente de Conect International

0

L’offensive Tunisienne en Mauritanie.
La Mauritanie est devenue une nouvelle destination des grandes entreprises internationales. Après la visite d’une forte délégation d’Hommes d’affaires Égyptiens le mois passé, celle du Ministre français de l’Economie il y a une semaine, aujourd’hui c’est une mission de 30 hommes d’affaires tunisiens conduite par Madame Monia JEGUIRIM qui   séjourne en Mauritanie. Entretien.

 Conect International a été lancé il y a quelques années. Quelle est sa mission ?


CONECT International est une structure de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie, dédiée à l’international, qui dépend du patronat tunisien. Sa mission est de contribuer au rayonnement de la PME tunisienne à l’international.
Nous travaillons sur plusieurs axes, promouvoir l’export des PME Tunisiennes, aider l’entreprise tunisienne à  s’internationaliser. Notamment avec un focus particulier sur le continent Africain. Nous travaillons également sur l’attractivité des IDE (Investissements Directs Étrangers) et le réseautage. Nous avons des relations particulières  avec les principaux patronats des pays africains, Européens, Arabes et Asiatiques. Nous avons des bureaux régionaux en France, Italie, Cameroun, Cote d’Ivoire et nous espérons à partir cette mission  ouvrir un  bureau de liaison en Mauritanie.


Pourquoi  le choix de la Mauritanie ?


La Mauritanie offre un potentiel très important parce que c’est un pays qui, géographiquement, se trouve dans un carrefour stratégique pouvant servir  de plateforme pour pénétrer les marchés voisins. Cette mission est composée d’une délégation   tunisienne composée d’une vingtaine d’entreprises opérant dans divers secteurs : Agroalimentaire, industrie pharmaceutique et cosmétique, banque, matériaux de construction, construction métallique, BTP etc.  Ces entreprises  s’intéressent  à la Mauritanie et souhaitent nouer des partenariats commerciaux et s’implanter en dans le pays.  Entre l’axe Tunis-Nouakchott, je pense qu’il y a beaucoup de choses qui peuvent être développées.


Quels sont vos objectifs à court terme?

 

A court terme, notre souhait serait de booster les échanges commerciaux entre la Tunisie et la Mauritanie. A moyen terme, notre objectif serait de positionner l’entreprise Tunisienne et de l’aider à trouver  de bons relais  en Mauritanie à travers un partenariat gagnant gagnant pour développer la petite industrie. La Mauritanie importe l’essentiel de ses besoins. Le pays gagnerait à s’ouvrir aux industriels étrangères d’une manière générale afin de profiter de leur expérience. La Mauritanie est un pays potentiel et stratégique. Elle doit profiter de ces atouts et surtout,  elle doit s’industrialiser afin de profiter de ce potentiel et créer de la valeur ajoutée pour une croissance exclusive. A long terme, nous comptons de grandes structures industrielles que ça soit dans le domaine médical, pharmaceutique, électrique, énergétique ou d’autres secteurs. Je pense que le modèle économique Tunisien est exportable et adaptable en Mauritanie.  Nous nous devons  nous compléter.


Parlez-nous un peu du forum économique? 


Le forum économique qui a pour thème « Pour un partenariat gagnant-gagnant tuniso-mauritanien », c’est une grande rencontre d’affaire d’un certain niveau où les Hommes d’affaires Tunisiens vont rencontrer leurs homologues Mauritaniens et les officiels pour  réfléchir ensemble sur le potentiel de développement des relations tuniso-mauritaniennes. Notre objectif est de promouvoir l’investissement en Mauritanie.

Par Mariata DIENG, Nouakchott

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE