La Mauritanie et le  Sénégal, déterminés  à faire face au terrorisme

La Mauritanie et le  Sénégal, déterminés  à faire face au terrorisme

0

Le Sénégal et  la Mauritanie  ont  décidé de conjuguer leurs efforts pour faire  face à la menace terroriste. En effet, les forces  de sécurité des deux pays se sont réunies du 14 au 15  février  à Saint Louis  pour une réunion annuelle conjointe sur la sécurité frontalière.

Ainsi, les deux parties  ont mis en place une force de patrouille commune qui leur permettra de surveiller de plus près la zone frontalière mauritano-sénégalaise, longue de 813 kilomètres.

Dans un contexte d’insécurité mondiale particulièrement marqué par la recrudescence du terrorisme, l’heure  est à la mobilisation  et  à la mutualisation des forces  sécuritaires des pays transfrontaliers  pour vaincre  le mal.

Sur ce,  certains observateurs de la géopolitique sont d’avis que la solidification du  rapprochement  entre la Mauritanie et le Sénégal  dans le domaine sécuritaire donnera  une nouvelle impulsion  à la  dynamique de vaincre le terrorisme en Afrique.

En effet, ce renforcement sécuritaire  entre les deux pays, présente deux atouts majeurs à la lutte contre le terrorisme à l’échelle continentale et même mondiale. Le premier est que la Mauritanie est très engagée à la cause  sécuritaire  régionale qui se vérifie par ses agissements au  G 5 Sahel. Ce pays  constitue  également  un pion essentiel pour éradiquer  le terrorisme  du fait  de sa position à cheval entre le Maghreb et l’Afrique de l’ouest.

Le deuxième est que  le Sénégal dispose d’une armée très expérimentée pour  avoir  participé  au règlement de beaucoup de conflit en Afrique et dans le monde.

Dans le même sillage, le général Mohamed Khamdel Mactar Habib, commandant de la 7e région Nord de la Mauritanie a souligné l’impératif des deux pays à combiner  leurs efforts  pour sécuriser davantage la zone frontalière et du coup barrer la route  au terrorisme.

De son côté le colonel de l’armée sénégalaise, Mbaye  Cissé  a insisté sur  la concertation et le renforcement  de la coopération transfrontalière  existant entre   les nations voisines.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE