La diplomatie sénégalo-mauritanienne dans le creux de la vague

La diplomatie sénégalo-mauritanienne dans le creux de la vague

0

La relation diplomatique entre le Sénégal et la Mauritanie est à son plus bas niveau depuis un certain temps. Les signaux  aperçus  ces  derniers  jours ne vont pas  démentir cette tension entre les deux pays.

En effet, les pêcheurs sénégalais  vivent  actuellement  sans doute l’un des moments les plus délicats de leur carrière professionnelle. Les autorités mauritaniennes  ont procédé   mercredi dernier  dans le cadre d’une vaste opération, à l’arrestation  de près   de 131 pêcheurs sénégalais dont  40 éconduits à la frontière du Sénégal. 

Des pirogues sénégalaises ont été également arraisonnées à Nouadhibou  et à Nouakchott.Selon certaines sources sécuritaires, la Mauritanie reproche à ces derniers d’opérer  dans  des eaux  interdites.

Cependant, aucune source officielle n’a expliqué  cette mesure mais selon des indiscrétions,  la pomme de discorde se situerait  au niveau de la diplomatie entre les deux pays. La Mauritanie serait très remontée  de  la manière dont la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CDEAO) a géré la crise gambienne, voulant lui ravir  la  vedette.

A cette imbroglio, s’ajoute la « sortie maladroite » du chroniqueur sénégalais  de 2stv, Mamadou Sy Tounkara qui a dénoncé  certaines pratiques  notamment l’esclavagisme en Mauritanie. Une déclaration largement commentée aussi bien dans les rues de  Dakar   que  de Nouakchott  et qui a  un petit peu réveillé  les  vieux démons entre  les deux pays.

Mais, jusqu’à présent, cette crise diplomatique à l’allure d’une guerre froide car aucun  des deux pays ne s’est prononcé d’une manière officielle. Au contraire,  il y’a eu apaisement du gouvernement  sénégalais  qui, dans un communiqué publié récemment, a fustigé  l’attitude de certains organes de presse. L’état du Sénégal  par l’intermédiaire  de son porte-parole, Seydou Gueye  a exhorté à l’ensemble  des organes de communication sociale et aux professionnels de l’information,  à plus de retenue.

Ibrahima Dia 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE