Esclavage en Mauritanie : l’UA sort de son mutisme 

Esclavage en Mauritanie : l’UA sort de son mutisme 

0

L’union africaine (UA) pourrait sanctionner  la Mauritanie pour esclavagisme d’Etat, selon le site mauritanien Point-Chaud Online.

Selon les informations relayées par ce site très influent dans les hautes sphères mauritaniennes, la nature de la sanction  n’a pas été dévoilée.

L’instance panafricaine s’indigne du sort réservé aux 13 militants anti-esclavagistes et exhorte le régime du président  Mohamed Ould Abdel Aziz d’arrêter  les emprisonnements des défenseurs des droits de l’homme.

Face aux contestations grandissantes dans le pays et à la dégradation de l’image de l’Afrique dans le monde,  l’UA  ne peut plus tolérer  la pratique de l’esclavage en Mauritanie. Le phénomène toucherait  700000 personnes, soit environ 20% de la population de ce pays à composante noire, arabe et berbère.

Rappelons que la Mauritanie a aboli l’esclavage  en 1981. Et  depuis  2015, une loi fait de cette pratique un crime contre l’humanité  passible de 20 ans de prison.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE