Rosso: Mise au point de AASDI sur la question de l’eau des...

Rosso: Mise au point de AASDI sur la question de l’eau des robinets

51
0
PARTAGER

En réaction à certaines allégations de mauvaise foi, nous Association aide et soutien pour un développement intégré(AASDI) spécialisée dans le développement local et l’action citoyenne, tenons à faire la mise au point que voici, dans le but de rassurer les populations chez qui certains cherchent à installer une certaine psychose.

En effet, il y a de cela quelques semaines quand, comme tout le monde nous avons constaté une certaine détérioration de la qualité de l’eau servie par l’agence Rosso de la Société Nationale de l’Eau (SNDE), nous nous sommes adressés aux responsables et techniciens locaux de ladite société pour avoir des explications et demander à ce que des efforts soient fournis afin que des solutions appropriées soient trouvées pour remédier à ce problème. A notre arrivée, nous avons trouvé sur place une équipe technique déplacée de Nouakchott et qui était déjà à pied d’œuvre.

C’est en ce moment que nous fûmes informés que suite à une demande du Chef de centre relative aux difficultés rencontrées sur les ouvrages que sont : le bassin de rétention d’eau brute, le château d’eau et le stockage d’eau, une délégation de la DPSRE dirigée par le chef département qualité et suivi de la ressource eau séjournait ces jours à Rosso pour faire un état des lieux des installations de production. Et effectivement, le lendemain la qualité de l’eau s’était nettement améliorée au grand bonheur des populations de Rosso.

Sauf une odeur pas agréable se dégageait de l’eau du robinet, selon les explications fournies, ceci est dû au fait que la source d’où l’eau est puisée contient certaines plantes aquatiques et serait infestée par une végétation aquatique qui se détériore à la tombée des pluies mais sans aucune conséquence sanitaire.

– Selon les techniciens, l’eau répond bien aux normes fixées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

– Par ailleurs, jamais à Rosso, selon les informations dont on dispose, n’a jamais des cas de maladies causées par la consommation d’eau de la SNDE.

– Nous affirmons aussi que la détérioration de la qualité n’a été constatée qu’avec la tombée des premières pluies et donc affirmer que la situation perdure depuis une année relève de la mauvaise foi. En effet, la situation se répète à chaque hivernage et ce depuis longtemps.

– Le Chef de centre, nous a informé qu’en attendant d’avoir une source de prise d’eau définitive, Monsieur le Directeur Général de la SNDE a signé un contrat qui doit enter en vigueur à partir du premier janvier 2017 avec une équipe de prestataires de service chargée de faire une séance de curetage du bassin de rétention tout les trois mois au lieu d’une seule séance annuelle comme c’était le cas avant.

– Enfin, AASDI reste vigilante conformément à son engagement citoyen pour dénoncer tout manquement qu’elle aura à constater mais aussi mettra en évidence toutes les réalisations visant à améliorer positivement les conditions de vie des populations, les seules pour qui elle travaille et continue à suivre de près l’évolution de la situation

– NB : Nous avons en notre disposition des documents qui confirment les déclarations faites par l’équipe de la SNDE de Rosso en des enregistrements des témoignages des populations réagissant sur la question d’eau.

Rosso le, 18 septembre 2016

Le bureau exécutif de AASDI

Original Article

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE