PARTAGER

Un rapport de McKinsey – le premier sur l’Afrique – sur le poids des genres au sein des élites africaines, transmis à J.A. mi-août, indique que l’égalité entre les femmes et les hommes « demeure encore éloignée ». Il note cependant que les femmes sont davantage présentes dans les conseils d’administration des grandes entreprises africaines que dans d’autres régions du monde, et que leur rôle au sein des exécutifs publics et des parlements nationaux s’est amélioré.

Il reste du pain sur la planche. Voilà en substance ce que la dernière mouture du rapport Women Matter (Les femmes sont importantes) du prestigieux cabinet de conseil en stratégie américain McKinsey — publié depuis 2007 et pour la première fois consacré à l’Afrique — dit de la place des femmes africaines dans les plus hautes sphères privées et publiques.

« L’égalité des genres demeure éloignée », écrivent ainsi Lohini Moodley et Tania Holt, deux associées du cabinet en Afrique du Sud.

Lire l’article complet dans Jeune Afrique

Article Original

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE