Albanie : le crépuscule des « vierges jurées », femmes qui se voulaient hommes

Albanie : le crépuscule des « vierges jurées », femmes qui se voulaient hommes

0

Shkodra (Albanie) – « Ceux qui m’aiment m’appellent Shkurtan, ceux qui veulent m’offenser disent Shkurta », version féminine du prénom: comme cette octogénaire, elles sont encore une poignée de « vierges jurées », ces Albanaises qui ont obtenu de vivre comme des hommes et se considèrent comme tels.

Ces « virgjinesha » ont fait le serment de ne pas se marier, de ne jamais avoir de relations sexuelles. Dans les montagnes du nord de l’Albanie, elles pouvaient être désignées dans des familles dépourvues de descendance mâle. Ou trouver ainsi le seul moyen d’échapper à un mariage arrangé sans déshonorer leur famille.

En échange, leur était offert de mener une vie d’homme: travailler, se faire photographier avec des hommes, fumer, enchaîner les « raki » (du nom de l’eau de vie locale) dans les bars, porter le pantalon, sortir sans couvrir de honte l’entourage, participer aux décisions familiales, etc.

Et ne pas « apporter à manger en courbant la tête » avant de « se retirer sans regarder les invités« , raconte Djana Rakipi, alias Lali, 62 ans, qui, chaque jour, va dans une poissonnerie de Durres (ouest), donner un coup de main.

Cravate au cou et béret militaire sur la tête, ses poignées de main broient, les cigarettes sont enchaînées et la satisfaction est manifeste quand le gardien du port lui adresse un « Shef i Madh » (« Grand chef« ).

– La liberté était « un tabou » –

Dans son village de Tropoja (nord), la naissance en 1932 de Shkurta et de sa jumelle, après la mort de trois frères, est vécue comme une catastrophe.

Sa soeur est prénommée Sose, littéralement « ça suffit« , explique Shkurtan Hasanpapaj, qui évoque son enfance sans école, à garder le troupeau: « Je voulais sortir, j’ai toujours refusé de rester dans les pièces réservées aux femmes, j’ai décidé d’être avec les hommes. » A 16 ans, pour refuser la proposition de mariage d’un garçon du village, le serment de « vierge jurée » est la seule issue.

Lire l’article complet dans L’Express

Article Original

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE