Festival communal de Bababé

Festival communal de Bababé

290
0
PARTAGER

 

-Le village de Wan-Wan datant du 6ème siècle veut être classé patrimoine historique de la Mauritanie.
-La commune de Boulenoir, invitée d’honneur,rend la monnaie:

Voici l’article complet d’Armiya Dem

Enfin, les rideaux sont tombés sur le festival de Bababé communément appelé 72 heures communales ce Dimanche 17 juillet tard dans la nuit.
En effet, durant ces trois jours tout le département de Bababé pour ne pas dire la commune a vibré au rythme des tamtams, tambours, défilés traditionnels, Séances de lutte traditionnelle, danses folkloriques, plantation de l’arbre de la paix , conférences , démonstration de foyers améliorés, expositions, football, athlétisme, chants traditionnelles, projections et des nuits très chaudes en sons et lumières!

13838201_1347668068595082_980124088_oEn marge du festival le premier magistrat de la ville de Bababé, Ba Abdoulaye Mamadou a fait visiter à ses hôtes des réalisations de la commune. Entre autres, le nouveau marché, le stade Municipal, l’abattoir et le centre de développement communautaire (maternelle) à Dioudé Dierry.
La première journée, le 15 juillet, était marquée par un impressionnant défilé d’hommes et de femmes venus des différents villages de la commune, montrer ce qu’ils avaient comme valeurs et pratiques anciennes. Ainsi, durant cette journée on a entendu les chants des circoncis, les chants accompagnant une nouvelle mariée, des pêcheurs en démonstration, des peulh avec du lait et des calebasses, un cheval qui dansait au rythme de la musique.

Les personnes qui ont défilé toute la journée sont venues de Bababé, de Windé Niaoré1,de Windé Niaoré 2, de Wouro Fulbe , de Madina Bababé, d’Abarry, de Gourel kossa, de Dioudé Djerry, de Dioudé Dandé Maayo, sans oublier wuro dialaw, hothieré Thioubalel, wane wane, fondé djerry en passant par Maté Goume, Darto Thioubalel, Bagdad, et gourel diyé Seydi.
Rappelons que presque toutes les festivités se sont déroulées dans l’enceinte de la très symbolique Ecole1de Bababé.
Du coup, un immense défilé de la troupe «THIOSSANE » (accoutrements et symboles traditionnels) qui a commencé depuis l’auberge Boubou Sall et dont le point de chute était l’ecole1 a ému toute la foule venue assister à la cérémonie, notamment les autorités administratives et les invités venus de Nouakchott. On pouvait ainsi apercevoir dans la loge officielle le Maire de la commune de Bababé, Ba Abdoulaye Mamadou, le député du département de Bababé, Fall Mika, le Maire De Hairé Mbar , Dieng Mamadou Abdoulaye , le conseiller des affaires économique à la présidence , Thiam Diombar , l’ancien Maire de Bababé, Sall Amadou Abou ,Sow Oumar Abdoulaye, ancien Cadre au ministère des finance, le commandant Sall Abdoul Aziz, Cadre au ministère de l’intérieur, Basse Samba, cadre au même ministère, l’Adjoint au Wali du Brakna, le Hakem, le commandant de Brigade et le commissaire de Bababé ,les chefs religieux et coutumiers de la commune de Bababé.
Mais les moments phares de la cérémonie étaient la présence de l’éminent professeur sidi Ely, ophtalmologue, le président de l’ONG ESD, Ba Alioune Nango dit Hadji, du Maire de Méri, un village du Sénégal situé à 15 km de Bababé et du Maire Boulenoir accompagné d’une forte délégation.

Juste après le défilé une lecture du coran a été prononcée suivie du discours de Monsieur Ndiaye Saidou, conseiller à la Mairie de Bababé,président de la commission socioculturelle et commissaire Général du festival. Unexcellent discours de remerciement à l’endroit des invités et surtout du Maire qui n’a ménagé aucun effort pour que ce festival ait lieu. Il n’a pas manqué de féliciter toutes les commissions locales et celles venues de Nouakchott, en l’occurrence la commission de communication qui a joué un rôle primordial pour la réussite du festival. Enfin il a remercié toutes les personnes venues de tous les coins du département pour assister à la cérémonie.
Ensuite c’est au tour du premier Magistrat de la ville de Bababé Ba Abdoulaye Mamadou de prononcer un excellent discours dans lequel il a remercié tous les invités venus des 12regions de la Mauritanie. Ensuite, il dira que cette cérémonie est une occasion de revisiter notre patrimoine culturel dans son ensemble et surtout de marquer l’unité du peuple Mauritanien dans sa diversité.
Il dira encore que cette cérémonie est organisée dans la très symbolique ecole1 de Bababé qui a vu passer des cadres du village tels que Ba Abdoulaye Chouaibou, Ba Khassoum Aly et tant d’autres cadres de la commune. Il n’a pas manqué ensuite de féliciter le Président de la République, son excellence Mohammed Ould Abdel Aziz, et tout son gouvernement pour leur attachement à la culture et surtout les Ministère de la culture, et celui de la jeunesse et des sports qui ont vraiment contribué pleinement pour la réussite de ces journées culturelles. Enfin le Maire de la commune de Bababé a demandé aux autorités de classer Wan Wan, village très ancien situé à l’Est de la ville de Bababé, comme patrimoine national à l’image des villes de Chinguetti et Wadan car elle date du 6e ou 7e siècle de notre ère.
Après cette allocution, il déclare enfin ouvertes les journées culturelles de Bababé sous le slogan de Paix et de l’entente entre les différentes composantes de la commune de Bababé.
Après le discours du maire, ce fut le tour des Maires de Meri et de Boulenoir de prononcer d’excellents discours allant dans le sens des échanges intercommunaux sur le plan économique et social.
Celui de Boulnoir accompagné d’une délégation de 15 personnes , composée de musiciens qui ont entonné des chants religieux « Medh » et surtout des exposants qui ont montré la culture des maures sur toutes ses facettes durant ces 72heures culturelles.
Après la cérémonie d’ouverture, place à la visite des stands qui a duré plus d’une heure de temps où les objets d’arts peulh ont été montré dans leurs variétés, il y avait des forgerons, des palefreniers, les artisans, les griots, les pêcheurs, les potiers, les bucherons, des teinturières, des responsables de coopératives ont exposé leurs produits. Les maures n’étaient pas en reste ils ont montré leurs produits dans leurs diversités.
Après la visite des stands toujours dans la journée du 15 juillet, les délégations venues d’ailleurs, accompagnées du Maire et de ses conseillers, ont visité la Maison des associations.
Tôt le matin une équipe de dépistage était déjà à pied d’œuvre à Dioudé Dierry pour le dépistage des cas de cataracte, le lendemain 16 juillet l’équipe s’est rendu à fondé et le 17 elle a terminé le dépistage au centre de santé de Bababé. Après ces trois jours de dépistage, 258 personnes ont été consulté, dont 37 cas nécessitant une intervention chirurgicale.
D’après le professeur Sidi Ely, son équipe va aller à Nouakchott préparer le matériel nécessaire pour enfin revenir vers le 05aoûtvopérer les patients recensés, au centre de santé de Bababé.
La journée du 16 juillet fut marquée également par la visite de l’abattoir du Stade Municipal et du nouveau marché. Et un peu tard dans l’après-midi, la délégation a visité deux sortes de fabrication de foyers améliorés dans deux quartiers différents à Bababé présentés et conçus par Sall Abdoulaye Ismaila.
Dans la soirée le Maire et ses invités sont partis visiter l’Abattoir, le Stade Municipal et le nouveau Marché.
L’apothéose du festival fut marquée par les soirées musicales et chants folkloriques. C’est ainsi que des chanteurs comme Mama Dem, Ousmane Hamady, Mamoudou Diol, Ablaye Ball, Jules Sall et les nouveaux talents de la commune se sont relayés dans les tribunes et vraiment fait bouger un public presque acquis. Le trio d’animateur Ablaye Ndiaye, Samba Pam et l’enfant terrible de Talhaya qui a émerveillé le public Bababois, Guissé Mamoudou, avec sa voix suave, venu avec les troupes de Nouadhibou, se sont relayès au podium pour rendre la soirée beaucoup plus aminée sans oublier l’écran géant qui projetait les programmes précédents pour donner la chance à ceux qui n’avaient pas visité certaines infrastructures de voir les programmes de la veille. Le modérateur Sada Dia a fait aussi de belles prestations en arabe.
La journée du 16 juillet fut marquée par une conférence sur le développement intégré de la commune animée par le Maire suivi de l’intervention du chef d’ADP Word vision de Bababé, Macina Ousmane.
Ainsi le Maire dans son intervention a passé en revue les différentes réalisations telles que la maison des associations, l’abattoir, le nouveau marché etc.
Il a parlé des projections en cours et d’autres qui peuvent commencer dés 2017.
Ces projets concernent :
➢ Le nouveau marché en cours de 10 boutiques Hangar en fin de chantier avec un terrain55000000 MRO et tout le projet financé par PNIDEL a raison 41970000MRO
➢ L’école 4 de Bababé avec un terrain acheté sur fond propre de la commune à 3000000 MRO d’un coût global estimé a 72453137 MRO
➢ La construction prochaine de deux salles de classes à Dioudé Djerry financée par Rotary Club d’un montant de 20000 Dollar
➢ L’extension du Stade Municipal d’une valeur de 35000000MRO
➢ La construction de l’Hôtel de ville à 70000000MRO
➢ La construction de2cases de santé à Dioudé Dannde Mayo et à Dioudé Dierry et une salle de classe à Abary.
Ainsi, prenant la parole après le Maire ,Macina Ousmane est revenu sur l’appui de Word Vision en partenariat avec la commune dans les domaines de l’éducation de la santé et du social pour ne citer que le centre CDC de Dioudé, le renforcement de capacités des enseignants et des cours de soutien aux élèves des écoles primaires, le financements des éleveurs et agriculteurs de la commune de Bababé.
La journée du 17 juillet a été marquée par la plantation de l’arbre de l’espoir à la maison des associations en présence d’un grand public notamment le maire de Boulenoir et sa délégation.
Ensuite c’est autour des Imams et éducateurs de la ville d’animer une conférence sur l’Islam et l’éducation. Toutes les questions relatives à ces deux thèmes ont été abordées par les conférenciers et intervenants.
Vers 14heures, la délégation a fait cap sur Dioudé Dierry où les attendait Ndiaye Saidou, Directeur du festival, pour les faire goutter aux plats traditionnels tels que « KODDE NIEBBE,NIIRI BOUNA ,KARAW, KODDE »et tant d’autres plats traditionnels ont été servi également au public.

Vers 17heures , un point de presse animé par le Maire et un match de football s’est déroulé concomitamment .Mais l’assistance a plus donné de l’importance au point de presse.
Ainsi le Maire fera une courte intervention, lui et son invité de marque, Ba aliou Nango, et s’en est suivi une multitude de questions.
L’allocution du maire s’est focalisée sur les remerciements de ses invités notamment le Maire de Boulnoir avec une délégation de 15 personnes et qui a bravé 800km de route pour venir assister a ces 72heures culturelles et ensuite son ambition de transformer la commune de Bababé en un commune phare Dans la Wilaya du Brakna. Il a ensuite dressé un bilan sans complaisance de ses dix années passées à tête de cette commune malgré les moyens limités. il a rassuré tous les citoyens de la commune quand à sa volonté de coopérer et de vouloir aider les hommes , les femmes et surtout les jeunes dans toutes leurs démarches et projets dans l’intérêt de la commune et surtout dans l’ordre et la discipline, car dira –t-il « sans ordre on ne peut rien faire »
Ensuite, ce fut autour de Ba Aliou Nango, Président de l’ONG ESD (Ensemble pour la Solidarité et le Développement), de décliner son programme dans la commune de Bababé qui commencera sous peu et sera axé sur l’éducation en général et la formation professionnelle en particulier. Ainsi, il dira en substance que 40 Millions de nos ouguiyas seront injectés dans notre commune pour appuyer les jeunes filles et garçons en déperdition scolaire, rattraper en informatique et métiers en général. En revanche le Maire de Boulnoir quant à lui va inviter, l’été prochain, 40 élèves des écoles primaires de la commune à passer une colonie de vacances à Boulnoir.
Après ces interventions, ce fut le tour de l’assistance de poser des questions très directes au Maire Ba Abdoulaye Mamadou ainsi il a eu a répondre que le festival était organisé pour un but purement politique et non culturel.
Sur cette question, il a tenu à être clair et ferme dans sa réponse : « le festival est apolitique. Je dis et le répète, regardez autour de vous, ces personnes sont toutes de sensibilités et de bords politiques très différents. Si je voulais faire de la politique, c’est un grand meeting que j’allais faire et je n’ai peur de personne !! Ce festival est culturel et apolitique »
Sur la question du boycott des jeunes le maire répondra : «Si vous appelez ça boycott, j’en suis très fier. Toutes les filles et fils de la commune ont fait le déplacement, vous pouvez jugez de vous-même ». Sur les questions relatives aux renouvellements des bureaux des parents, il a demandé à ce qu’on les renouvelle et les redynamise dans l’immédiat. A la question relative aux points de presses périodique, le maire reste ouvert dans la limite du possible, il organisera peut être tous les 6mois des rencontres avec les populations pour recueillir leur doléances et les écouter.
La soirée du 17 juillet fut marquée par des danses et sketchs et le discours de clôture où le Maire a remercié tous les invités venus de Nouakchott de tous les coins de la Mauritanie et du Sénégal. Il a également remercié les chanteurs ,les rappeurs les comédiens, les animateurs ,le comité d’organisation du festival dirigé par Ndiaye Saidou, la première adjointe au Maire Ba khadijetou Khassoum, les conseillers Municipaux, la commission de communication de Nouakchott pilotée par Ba Ibrahima Falilou et Ndiaye Yéro Amel, la commission locale de communication pilotée par votre serviteur Armiya Dem , la commission du sport par Sow Ibrahima Sidi , la commission d’apprêtement par Ball Oumar Hamath, accueil et hébergement Sall Ousmane Djiby, Appui Thiossane Ba Ramatoulaye Harouna . Mbaye Abderrahmane et Ba Abou pour la commission de la finance, et tant d’autres personnes qui ont tous contribué de prés ou de loin pour la réussite du festival.

Armiya Dem

                                                                              LOOTY CONSULTING.COM

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE