Le sacre d’une militante des droits de l’homme | Portrait

Le sacre d’une militante des droits de l’homme | Portrait

20
0
PARTAGER

Le sacre d’une militante des droits de l’homme | Portrait Maitre Mbaye Fatimata est devenue incontestablement une icône du militantisme féminin en général et des droits de l’homme en particulier. Cette distinction largement méritée n’est pas le fruit du hasard.
Loin sans faut ! L’ avocate qu’elle deviendra au terme de brillantes études , porte à son actif des années de lutte et de résistance dans une Mauritanie où les injustices et les tyrannies politiques ont découragé plus d’un activiste des droits humains à poursuivre le combat là où renoncer ou se ranger aux côtés du pouvoir sont la règle.
Dès sa jeunesse, cette femme modeste toujours souriante a mouillé sa robe pour battre le macadam au nom de la liberté, celle qui fonde le sens de l’humain dans le respect des valeurs morales et religieuses.
Et c’est forte de cette expérience dans la défense des opprimés et laisser-pour –compte que Mbaye Fatimata s’est engagée en plein dans les associations des droits de l’homme en devenant présidente de l’AMDH durant les années chaudes des systèmes d’exception.
Combien d’occasions lui étaient à portée de main pour occuper des fonctions politiques. Mais la dame de fer ne veut pas jeter dans la poubelle les principes pour lesquels elle s’est tant sacrifiée préférant vivre dans la modestie que s’afficher dans des apparats qui ne collent pas à sa personnalité. C’est que la militante n’est pas portée vers la fortune ni les titres factices. Elle sait que le combat au nom de la justice vaut plus que tout le reste.
C’est là où l’avocate s’est forgée une éthique solide qui a fortement déterminé le sens de sa mission. Loin des salons feutrés chéris par des pseudo- défenseurs des causes humaines, maitre Mbaye est au rendez-vous dans les grands forums des droits de l’homme pour faire entendre la voix du droit.
Avec une approche pragmatique et scientifiquement solide cette dame a fait connaitre les dossiers brûlants des violations de l’homme en Mauritanie. Autant dire qu’elle a balisé le terrain à des associations de lutte contre des crimes orchestrés en Mauritanie. Elle n’est pas à sa première consécration dans les grandes distinctions internationales.
Elle n’est pas no plu séduite par les titres pour se dire qu’enfin « je savoure ma victoire » ! La lauréate du prix "Femmes courageuses 2016" du département américain a marqué d’une pierre blanche un succès éclatant qu’elle doit plus à son dévouement aux grandes causes qu’à une rémunération pour mission de consultante féminine dans le cadre d’une Ong locale. A ceux qui sont tentés de croire que Maitre Mbaye Fatimata monnayera sa carrière contre des broutilles politiques elle dira :
« Je ne veux pas m’impliquer dans la politique politicienne, je suis défenseur des droits de l’homme ». Combien de fois elle a décliné des offres politiques et combien de fois elle continuera à le faire ?
ource : Le Rénovateur Quotidien
Article Original

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE