Electricité : Le FADES dégage environ 97 milliards de dollars pour l’interconnexion électrique...

Electricité : Le FADES dégage environ 97 milliards de dollars pour l’interconnexion électrique entre la Mauritanie et le Sénégal.

86
0
PARTAGER

Le ministre Mauritanien des affaires économiques et du développement, Sid Ahmed Ould Rais et le président directeur général (PDG) du fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) viennent de signer, ce mardi 02 février, une convention pour la réalisation d’un projet d’interconnexion électrique entre le Sénégal et la Mauritanie. Le financement de ce projet est estimé à 33 milliards ouguiyas (environ 97 milliards de dollars us).

« Cette interconnexion permettra le transport de l’énergie électrique tirée d’un champ de gaz offshore vers le Sénégal, grâce à une centrale duale de 180 mégawatts, situé au nord de Nouakchott, inaugurée fin 2015 », a indiqué les termes de la convention.

Dans les clauses du contrat, il est mentionné que  le projet comprend plusieurs composantes,  la première concerne la mise en place d’une ligne de transmission électrique d’une capacité de 225 KVA sur 400 kilomètres partant du Nord de Nouakchott vers la localité de Tobine sur la rive gauche du fleuve Sénégal.

La deuxième composante vise l’extension des centrales de transformation de Nouakchott, en plus de la création de cinq (5) nouvelles centrales, dont trois (3) en Mauritanie et deux (2) au Sénégal.

Pour ce qui est de la dernière composante, elle est relative au financement de l’étude de faisabilité des services de consultation et d’appui institutionnel à la société nationale d’électricité.

 

Pour rappel, le FADES est une institution financière de développement pan- arabe, basé au Koweït .Il regroupe tous les pays membres de la ligue arabe.

En 2015, ce fonds a accordé 15 prêts pour un total de 426 millions de dinars Koweitiens (1,2 milliards d’euros). Entre 1974 et fin 2015, le Fades a approuvé un total de 8,8 milliards de dinars Koweitiens de prêts.

Ibrahima Dia  J

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE