Les tentatives de relance du dialogue à la une en Mauritanie

Les tentatives de relance du dialogue à la une en Mauritanie

61
0
PARTAGER
La presse parue en Mauritanie cette semaine a commenté divers sujets parmi lesquels les perspectives d’un dialogue pouvoir/opposition, suite à une nouvelle démarche du ministre Secrétaire Général de la Présidence, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, mardi dernier,  sollicitant la reprise des contacts avec le Forum National pour  la Démocratie et l’Unité (FNDU), principale composante de l’opposition comprenant des partis politiques,  des centrales syndicales, des  organisations de la société civile et des  personnalités indépendantes.
Dans son édition du vendredi le  quotidien « l’Authentique » se montre très pessimiste face  aux perspectives de nouer une concertation à dimension nationale à cause « des tergiversations et autres hésitations des partis politiques de l’opposition par rapport au projet d’un dialogue inclusif proposé par la majorité présidentielle».
Un constat valable à  la fois pour les partis « affiliés au Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU) et à  la Coalition Unie pour une Alternance Pacifique et Démocratique (CUPAD) ».
Le même organe enchaîne par la dénonciation « des petits calculs et des mesquineries » qui plombent les chances d’un véritable dialogue.
« Le Calame » parle « de la rentrée politique 2016 attendue depuis plusieurs semaines par les mauritaniens et dans la perspective de laquelle le président Mohamed Ould Abdel Aziz pourrait avoir préparé quelque scénario pour faire évoluer une situation complètement bloquée depuis l’échec de la dernière tentative de reprise des pourparlers avec le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU), le pouvoir refusant de se prononcer par écrit sur une plate forme de mesures préconisées par le collectif de l’opposition ».
Par ailleurs « Al Akhbar » et plusieurs autres organes livrent le contenu rendu d’une conférence de presse du chef de fil de l’opposition démocratique, El Hacen Ould Mohamed, issu du Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (RNRD/Tawassoul/mouvance islamiste), qui affirme « que le dialogue politique est l’unique solution pour résoudre la crise multidimensionnelle qui prévaut en Mauritanie depuis plusieurs années ».

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE