Kiffa : l’UNFPA favorise la réinsertion femmes guéries de la fistule

 Kiffa : l’UNFPA favorise la réinsertion femmes guéries de la fistule

0
Dans de nombreuses sociétés africaines, les femmes porteuses de la fistule obstétricales sont victimes de l’exclusion sociale en plus de l’absence de la prise charge médicale.
Un tel constat renvoie à une double injustice aux conséquences dramatiques contre laquelle une agence des Nations Unies (ONU) s’est fortement engagée en Mauritanie, conformément à sa mission.
En effet, le  Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), a remis des enveloppes et du matériel destinés à la promotion des Activités Génératrices de Revenus (AGR) à plusieurs dizaines  de femmes,  ex malades, guéries de la fistule obstétricale, jeudi au cours d’une cérémonie organisée dans la ville de Kiffa.
Cette manifestation s’est déroulée en présence du gouverneur par intérim de la région, Tocka Koita, du représentant résident de l’UNFPA et de nombreuses autorités, notamment sanitaires de la localité.
La mise à la disposition de financements d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) à ces ex fistuleuses  est un prolongement de la Journée Mondiale de la Population (JMP), célébrée en Mauritanie le 11 juillet dernier, sous le thème « les populations en situation d’urgence humanitaire : notre priorité ».
La collaboration entre l’UNFPA et l’Association des Femmes Volontaires du Développement (AFVD) au niveau régional depuis 2007 « a permis de repérer 178 femmes malades de la fistule obstétricale, de les traiter et de les guérir, avec un taux de réussite de 96% . 15 femmes ont bénéficié d’action ayant abouti à leur réinsertion grâce à de nouvelles Activités Génératrices de Revenus (AGR).
 Celles-ci  retrouvé leur dignité, après avoir été victimes d’exclusion sociale »  a  déclaré Mme Cedi Camara, président cette ONG.
 Pour sa part, Assane Bâ représentant de l’UNFPA en Mauritanie, a invité les femmes, ex malades de la fistule obstétricales, désormais guérie « à passer du statut de personnes vulnérables à celui d’actrices du développement, grâce à ces AGR » et informé que l’agence onusienne reviendra régulièrement pour  évaluer et accompagner  le développement des activités des bénéficiaires.
Les activités financées-élevage, commerce, couture- signale-t-on,  ont été choisies par les bénéficiaires.
La fistule obstétricale  est une lésion résultant de mauvaises conditions d’accouchement. Elle se traduit par  l’apparition d’une communication anormale entre la vessie et le vagin et se manifeste par une incontinence. Ainsi, les victimes font l’objet de rejet social.
Différentes causes peuvent être à l’origine de la  fistule obstétricale : mariage précoce, absence de consultations prénatales,  arrivée tardive dans les structures sanitaires et  prise en charge tardive malgré l’évacuation vers un hôpital.
Le programme  de lutte contre la fistule obstétricale en Mauritanie a été intégré dans les activités des structures hospitalières nationales.
Deux (2) centres hospitaliers disposent maintenant de blocs opératoires adaptés à la prise en charge de la maladie.
 Des ONG ont été formées pour assurer une recherche active des porteuses de fistules et leur accompagnement, grâce à un appui de l’UNFPA au gouvernement.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE