Gouvernance : retour sur la déclaration de patrimoine

Gouvernance : retour sur la déclaration de patrimoine

0
Répondant à la question d’un journaliste au cours d’une rencontre avec la presse organisée mardi soir,  le  président Mohamed Ould Abdel Aziz est revenu sur la question de sa déclaration de patrimoine.
Il  affirme avoir accompli cet acte à l’orée de son premier mandat, en remettant les documents contenant tous les renseignements sur sa  fortune au président de la Commission National pour la Transparence Financière dans la Vie Publique.
Mais au-delà de cette formalité substantielle,  la fortune du président de la République n’a jamais été rendue publique.
Pour le deuxième mandat,  Mohamed Ould Abdel Aziz fait dire  au président de la même commission qu’une nouvelle déclaration « n’est pas nécessaire ».
La déclaration de patrimoine en Mauritanie est instituée par la loi  2007-054 du 18 septembre 2007.
Elle a pour objet « de définir le cadre juridique destiné à garantir la transparence financière dans la vie publique ». Son texte  prévoit « une déclaration périodique de patrimoine pour le président de la République, le premier Ministre, les membres du gouvernement, certains titulaires de postes électifs et les hauts fonctionnaires de l’Etat » expressément désignés.
Toutefois, prés de 10 ans après sa promulgation, et 10 mois après le début du deuxième  mandat du président de la République, ce texte apparait de plus en plus comme une coquille vide aux yeux des partisans de l’orthodoxie dans la gouvernance publique et de nombreux observateurs.
  Amadou seck

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE