Le président Mohamed Ould Abdel Aziz visite l’Etablissement Aliou Samba N’Diaye (ASN)...

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz visite l’Etablissement Aliou Samba N’Diaye (ASN) de Kaédi

0
PARTAGER
Le président Mohamed Ould Abdel Aziz  a visité vendredi au premier jour  de son voyage dans  la région de Kaédi,  l’Etablissement Aliou Samba N’Diaye (EASN)-spécialisé dans le décorticage du riz.
Malgré un agenda au pas de charge, calé  entre un tour à la Station de Recherches Agricoles de Rindiaw, et un saut à l’Ecole Nationale de Vulgarisation Agricole (ENVA) de Kaédi, le chef de l’Etat a trouvé le temps de se rendre dans les locaux abritant les unités de décorticage de cet établissement dont les activités ont été lancées en 2013, grâce à un prêt de 22,8 millions de la Caisse de Dépôt et de Développement (CDD).
Pendant sa présence sur les lieux, le  président de la République a suivi des explications relatives au fonctionnement d’une usine de six (6) pousses d’une capacité de décorticage de huit (8) tonnes de riz blanc/jour.
 Et d’une deuxième unité de 14 pousses, dotée  d’une capacité de décorticage de 35 tonnes de riz blanc/jour, acquise en 2015 pour une enveloppe de  52 millions d’ouguiyas sur fonds propres.
Les différents  renseignements fournis à Mohamed Ould Abdel Aziz ont permis de mettre en exergue le rôle de l’établissement dans le circuit de distribution du riz  à  coût moindre.
Une contribution rendue possibles grâce à  des rapports commerciaux  bien huilés avec différentes institutions : SONIMEX, réseau EMEL…..
D’où une incidence positive  dans la bonne tenue des campagnes agricoles avec l’achat d’importantes quantités de riz permettant à plusieurs paysans de  faire face à la lancinante question du règlement des redevances, véritable bête noire des petits agriculteurs.
Cette entreprise emploie une soixantaine d’individus dans une ville fortement confrontée à l’équation du chômage d’une jeunesse rendue vulnérable par le désœuvrement.
Le président de la République a par la suite posé quelques questions, dont une relative au respect des clauses prévues par l’échéancier de la CDD.
Satisfait des réponses, il s’est engagé à aider l’établissement à étendre et diversifier ses activités  à travers l’appui des différentes institutions publiques.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE