Je suis né à Oualata

Je suis né à Oualata

1

Cette cité classée patrimoine Mondiale de l’humanité. Cette cité où réposentl’âme d’un certain Djigo Tafsirou et celui du grand écrivain Tène Youssouf Gueye. J’y suis né en 1972 où mon papa était préfet . Je suis né dans cette belle cité historique où se croisaient jadis tous les traders traditionnels des empires noirs, arabes et berbères. Je suis né dans cette terrible cité qui abrite les corps de ces pauvres soldats et civils abbatus par un système raciste il y a quelques décennies. Ces pauvres esprits abattus par ce qu’ils étaient très beaux, très ouverts, très compétents et visionnaires pour une Mauritanie au pluriel. Ces patriotes soucieux du devenir de leur population: cette population noire de Mauritanie. Je te rendrai visite un jour ma belle cité Oualata.

Cette cité où devrait être lancée la première prière symbolique des morts négros Mauritaniens. Cette symbolique prière que le Président Aziz devrait effectuer lors de sa dernière visite pour graver son amour dans les esprits et les cœurs de ceux qui pleurent toujours un frère, un mari ou cousin parti pour toujours. De ceux qui pleurent toujours ces morts enterrés sans traces sous les grottes obscures de ma cité. Président c’est pas toujours tard mais pensez-y. Pensez-y pour que demain si vous effectuez une visite chez ces orphelins et ces veuves, qu’ils sentent l’odeur de leur mort en vous serrant la main. Qu’ils voient en vous l’homme qui pourra leur redonner un jour l’espoir de recouvrer leurs droits. Qu’ils voient en vous l’homme qui les assistera à transférer chez eux ces tombes perdues quelque part.

Qu’ils voient en vous celui qui pourra sauver la Mauritanie d’une crise sociale profonde. Je suis né à Oualata. Mon cœur est déchiré entre ce que cette cité cache de patrimoines historiques islamiques et de ce qu’elle cache d’injustice sociale. Oualata, je ferai beaucoup d’efforts pour te promouvoir à vie. Te promouvoir auprès de ceux qui viendront demain assister au festival des villes anciennes. Te promouvoir auprès de ceux qui désireront faire une prière de leur mort. Je suis né à Oualata. Je resterai fidèle à tout ce que vous cachez de mystique.

Dia El Hadj Ibrahima

« mauritanies1 »

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE